Nantes et Angoulême: des dizaines d'armes de gros calibre saisies

Nantes et Angoulême: des dizaines d'armes de gros calibre saisies

Publié le 06/06/2018 à 15:30 - Mise à jour à 15:45
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les membres de la police judiciaire de Nantes, la BRI et l'antenne du RAID à Rennes ont arrêté neuf personnes à Angoulême et Nantes mardi? Ils ont aussi saisi des dizaines d'armes de gros calibres dans le cadre d'une enquête pour trafic d'armes en bande organisée.

Neuf personnes ont été arrêtées à Nantes et Angoulême mardi 5 par la BRI, les membres de la police judiciaire de Nantes et le RAID. Les forces de l'ordre ont aussi saisi des dizaines d'armes de gros calibre.

C'est un important coup de filet qui a été réalisé mardi dans le cadre d'une enquête pour trafic d'arme en bande organisée, comme l'a expliqué le procureur de la République de Rennes dans un communiqué.

Une kalachnikov, une dizaine d'armes de poing mais aussi une trentaine de fusils de chasse ainsi que des munitions ont été découvertes. Différents produits stupéfiants ont aussi été saisis par les forces de l'ordre. Une importante somme d'argent en liquide (30.000 euros) a aussi été découverte.

A voir aussi: Toulon - deux hommes tirent sur une foule de 30 personnes

Toutes les personnes placées en garde à vue mardi pourraient être liée à un réseau de revente et d'achat d'armes de gros calibre. Cette filière pourrait "approvisionner les milieux criminels nantais" selon les dires du parquet comme l'a rappelé 20 Minutes.

L'enquête se poursuit et la police essaie maintenant de découvrir s'il pourrait y avoir "des liens entre ce réseau et les divers règlements de compte survenus dans certains quartiers nantais ces derniers mois".

Des règlements de comptes ont aussi eu lieu à Toulon lundi 4 et mardi dans deux quartiers réputés pour être des lieux de trafic de drogue. Le mais de la commune a d'ailleurs demandé au Premier ministre et au ministère de l'Intérieur des renforts policiers pour mettre fin à ces violences.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les policiers ont saisi des dizaines d'armes de gros calibre et arrêté neuf personnes à Nantes et Angoulême.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-