Nantes: il tue sa compagne après une dispute à cause de "la cuisson d'œufs au plat"

Nantes: il tue sa compagne après une dispute à cause de "la cuisson d'œufs au plat"

Publié le 21/08/2017 à 17:52 - Mise à jour à 18:14
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 36 ans a été tuée dimanche, à Nantes, d'un coup à la tête. Elle a été retrouvée morte dans sa cuisine. Son compagnon s'est rendu de lui-même à la police et a expliqué avoir agi après un différend "sur la cuisson d'œufs au plat", selon le parquet.

Une femme de 36 ans a été retrouvée morte, gisante sur le sol de sa cuisine, dimanche 20 à Nantes, dans le quartier Chantenay, rue Maurice-Terrien, selon une première information du quotidien Ouest-France.

C'est la sœur de la victime qui a alerté les autorités, inquiète de ne plus avoir de nouvelle. La police s'est donc rendue au domicile et a découvert le corps. Mais quelques minutes avant, le mari, âgé de 35 ans, s'était rendu de lui-même au commissariat, accompagné de ses parents. Il s'est accusé du meurtre et a expliqué aux forces de l'ordre avoir frappé sa femme à l'arrière du crâne avec le tuyau d'un robinet non monté.

Les deux époux étaient, selon les propos du suspect rapportés par le parquet et retranscrits par 20 Minutes, en train de se disputer au sujet de "la cuisson d'œufs au plat". L'individu a ajouté que les faits remontaient à la veille, au samedi 19. Les autorités ont ajouté que le mobile du crime démontrait une certaine "inquiétude sur l'état psychologique" du trentenaire.

Le suspect a été placé en garde à vue et fera l'objet d'une information judicaire à compter de mardi 22. Une autopsie a été pratiquée ce lundi 21 au matin et les résultats devraient bientôt être connus. De leurs côtés, les policiers concentrent leurs efforts sur le déroulement exact du drame et les antécédents psychiatriques du mari. Ils devront en effet déterminer s'il était responsable de ses actes au moment des faits. Elément déterminant pour la justice.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce sont des œufs au plat qui auraient déclenché une dispute et la colère de cet individu, qui dit avoir frappé et tué sa femme de rage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-