Nantes: la maison de Xavier Dupont de Ligonnès vendue

Auteur(s)
VL
Publié le 09 avril 2015 - 13:33
Image
La maison de Xavier Dupont de Ligonnèse en 2011.
Crédits
©Stephane Mahe/Reuters
La maison de la famille Dupont de Ligonnès au lendemain de la découverte des corps, en avril 2011.
©Stephane Mahe/Reuters
La maison de la famille Dupont de Ligonnès a été vendue en janvier dernier. C'est dans cette bâtisse de Nantes que les corps de la femme et des enfants de Xavier Dupont de Ligonnès avaient été retrouvés en avril 2011.

Il aura fallu plusieurs années pour que cette maison trouve preneur. Pas étonnant au regard de la découverte macabre qui y avait été faite en avril 2011. La maison de la famille Dupont de Ligonnès, à Nantes, a été vendue à la fin du mois de janvier dernier.

C'est dans ces lieux que les corps de la femme, des quatre enfants de Xavier Dupont de Ligonnès, âgés de 13 à 20 ans, et même de ses deux chiens avaient été découverts, enterrés sous la terrasse de la propriété.

La tragédie avait été d'autant plus médiatisée que le père de famille, principal suspect de la tuerie, n'a jamais été retrouvé. On ne sait même pas s'il est vivant ou mort, et cela malgré les centaines de signalements de témoins affirmant à la police l'avoir vu, un peu partout dans le monde.

Le drame avait naturellement fait que les acheteurs ne se bousculaient pas pour acquérir la maison. Au contraire des curieux, désireux de "visiter" l'endroit, et au grand dam des agents immobiliers et des habitants du quartier qui aimeraient enfin mettre derrière eux cette histoire.

Au-delà de l'aspect mortifère, les nouveaux propriétaires, qui ne se sont pas encore installés, devront donc faire avec la sinistre notoriété de la maison.

Située au 55 boulevard Schuman, elle a finalement séduit un couple qui a signé le compromis de vente fin janvier, selon Ouest France. Il faut dire qu'il s'agissait d'une affaire. Estimée à environ 400.000 euros, elle avait été proposée à 296.000 euros sans trouver preneur. Elle aurait finalement été cédée pour moins de la moitié du prix estimé, 200.000 euros, peut-être moins selon le quotidien.