Nantes: le squelette d'une sexagénaire morte depuis plus d'un an retrouvé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nantes: le squelette d'une sexagénaire morte depuis plus d'un an retrouvé

Publié le 04/03/2016 à 14:46 - Mise à jour à 15:07
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alertés par un bailleur social, des policiers ont découvert le corps d'une sexagénaire handicapée dans un appartement de Nantes, mardi. La défunte serait morte il y au moins un an, voire peut-être même deux, sans que personne ne s'en aperçoive.

C'est un drame de la solitude. Le squelette d'une femme a été découvert dans un appartement de Nantes, mardi 1er mars. Selon les premiers éléments de l'enquête, que dévoile notamment France-3 Pays de la Loire, il s'agirait du corps d'une sexagénaire handicapée décédée il y a plus d'un an, peut-être deux, et qui vivait seule. Personne n'avait réalisé qu'elle était décédée.

Ce sont les employés du bailleur social gérant l'appartement de cette vieille dame âgée de 69 ans qui ont donné l'alerte. Bien que le loyer, prélevé automatiquement sur le compte bancaire de la locataire, ait été réglé avec régularité et sans incident, le personnel de l'organisme s'est inquiété d'être sans nouvelle d'elle. D'autant que les voisins confirmaient ne pas l'avoir vue depuis de longs mois.

Une patrouille de police a donc été envoyée sur place, mardi, afin de vérifier l'état de santé de la sexagénaire qui vivait sans le téléphone. Ils n'ont eu qu'à pousser la porte de l'appartement, qui était ouverte, pour entrer. C'est alors qu'ils ont fait la macabre découverte: le corps de la vieille dame, réduit à l'état de squelette par le temps.

La dépouille a été transportée à la morgue du CHU de Nantes et une enquête ouverte. L'autopsie commandée par le parquet de la ville a estimé que la mort est survenue il y a au moins un an, voire peut-être même deux. Une estimation corroborée par l'examen de l'appartement, où les policiers ont découvert du courrier remontant à 2014 qui avait été laissé dans la boîte aux lettres, ainsi que des yaourts dont la date limite de consommation était largement dépassée, remontant à février 2014, dans le réfrigérateur.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


La vieille dame vivait seule et sans le téléphone et était très isolée.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-