Nantes: les squatteurs qui occupaient la maison d'un couple de retraités ont été délogés par la police

Nantes: les squatteurs qui occupaient la maison d'un couple de retraités ont été délogés par la police

Publié le 23/08/2017 à 12:20 - Mise à jour à 12:46
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les squatteurs qui occupaient depuis début août une maison de Nantes appartenant à un couple de retraités ont été délogés mardi soir par la police. Sept d'entre eux ont été interpellés lors de l'intervention des forces de l'ordre.

La maison cossue appartenant à un couple de retraités nantais et occupée par des squatteurs depuis le 1er août a fait l'objet d'une intervention de police mardi 22 au soir. Sur ordre du procureur de la République de Nantes, les forces de l'ordre ont délogé les occupants illégaux et en ont interpellé sept.

Le couple de septuagénaires, qui avaient acheté le bien au début des années 70 mais vivaient depuis 2007 dans une maison "plus commode", avait découvert en début de semaine que cette résidence secondaire était occupé par 13 squatteurs depuis le début du mois.

Les propriétaires du lieu avaient trouvé un court message scotché sur la porte, déclinant les identités des nouveaux occupants du lieu. "Ceci est notre domicile (...) Nous respectons le lieu, nous ne voulons rien détériorer. Nous sommes sinon à la rue (…) Merci de votre compréhension", pouvait-on y lire. Surpris ils se sont renseignés auprès des voisins. "Les squatteurs seraient entrés par le jardin, qui donne sur une petite rue moins passante que la grande artère bourgeoise sur laquelle débouche l’entrée. Après avoir forcé la porte de la véranda, ils ne leur restaient plus qu’à changer les serrures… Quand les propriétaires ont voulu revenir chez eux, impossible. Et tant pis si les contrats d’électricité, gaz et eau, à leurs noms courent toujours…", précisait mardi Ouest-France.

Le couple lésé avait porté plainte au commissariat sur le conseil de leur avocat. "De toute évidence, il y avait là une violation de domicile", a témoigné le conseil au quotidien. Un point de vue partagé par le parquet qui a donc déclenché l'intervention des forces de l'ordre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les squatteurs d'une maison de Nantes ont été délogés et interpellés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-