Nantes: séquestré, un homme se rend aux urgences avec un doigt coupé

Nantes: séquestré, un homme se rend aux urgences avec un doigt coupé

Publié le 05/12/2017 à 11:59 - Mise à jour à 12:08
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 22 ans s'est rendu lundi matin aux urgences du CHU de Nantes avec son petit doigt sectionné au fond de sa poche. Il était torse nu et portait de nombreuses traces de tortures. Il a expliqué avoir été séquestré.

Il semble avoir vécu un terrible calvaire. Un jeune homme de 22 ans s'est rendu lundi 4, très tôt le matin (vers 4h), aux urgences du CHU de Nantes, torse nu et avec de nombreuses traces de tortures sur le corps. Son petit doigt avait été sectionné, et il l'avait mis dans sa poche. Il a rapidement été pris en charge par le personnel hospitalier et a été opéré par des chirurgiens spécialistes de la main qui ont tenté de lui recoudre son auriculaire (on ne sait pas si la regreffe a fonctionné).

En plus du petit doigt sectionné, cet individu avait le dos lacéré en plusieurs endroits et le visage complètement tuméfié.

Selon le quotidien Ouest-France, qui a révélé les faits, le jeune homme aurait expliqué avoir été enlevé, séquestré puis torturé par un groupe d'individus qu'il ne connaissait pas. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire pour éclaircir les circonstances de son kidnapping. Un enlèvement qui restait lundi après-midi toujours présumé car les enquêteurs n'avaient toujours pas pu interroger la victime.

Lire aussi: un couple jugé pour avoir torturé leur fille de 12 ans

Mais selon les éléments dont les policiers disposent, suite aux premières déclarations de ce jeune homme, il aurait pu être enlevé au pied de son immeuble, situé dans le quartier Malakoff, dans l'est de Nantes.

Il aurait ensuite été emmené dans une voiture, séquestré et torturé par plusieurs individus pendant plusieurs heures, dans la nuit de dimanche 3 à lundi matin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jeune homme de 22 ans s'est rendu dans la nuit de dimanche à lundi aux urgences du CHU de Nantes pour qu'on lui recouse son petit doigt, sectionné lors de sa séquestration.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-