Nantes: un conseiller départemental roué de coups devant un lycée (photo)

Nantes: un conseiller départemental roué de coups devant un lycée (photo)

Publié le 07/12/2018 à 14:50 - Mise à jour à 14:59
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jérôme Alemany, conseiller départemental de Loire-Atlantique, a été roué de coups ce vendredi matin alors qu'il était en face du lycée Mandela à Nantes. Il avait empêché un groupe de retourner une voiture.

Deux personnes ont été violemment agressées ce vendredi 7 au matin à Nantes, face au lycée Mandela. Parmi elles, Jérôme Alemany un conseiller départemental de Loire-Atlantique. Il a lui-même posté une photo de son visage après l'agression sur son compte Twitter.

Celui qui a été victime de plusieurs hématomes au visage a expliqué avoir été frappé par "de faux lycéens". Il les avait empêchés de retourner une voiture.

Jérôme Alemany qui travaille à Habitat 44, juste à proximité du lycée, a alors été pris à partie par le groupe violent.

A voir aussi: Marseille - dans les quartiers Nord, les trafiquants s'en prennent aux lycéens pendant un blocus

"La situation était électrique devant l'établissement. Nous sommes descendus pour dissuader des jeunes, qui n'étaient a priori pas des lycéens, de retourner une voiture. Nous avons réussi, mais nous avons reçu une pluie de coups", s'est souvenu le conseiller départemental, qui pense que le groupe d'individus ignorait son statut, au micro de France Bleu Loire Océan.

C'est cependant le directeur d'Habitat 44, Jean-Noël Frexinos, qui est le plus sérieusement blessé des deux. Une fois tombé au sol, il a en effet reçu des coups de pied de la part de la quinzaine d'agresseurs.

Finalement leurs collègues d'Habitat 44 se sont interposés et ont réussi à calmer la situation. Jean-Noël Frexinos et Jérôme Alemany ont été conduits aux urgences du CHU de Nantes pour y subir des examens.

Les violences en marge des mouvements lycéens sont nombreuses. Le hashtag #StopViolence rencontre de plus en plus d'adeptes sur les réseaux sociaux.

A lire aussi:

Info FS- Vidéo d'interpellations à Mantes-la-Jolie: la "torture" a duré plus d'une heure

Lycées: la mobilisation se poursuit au lendemain d'interpellations qui choquent

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un conseiller départemental de Loire-Atlantique a été agressé face à un lycée de Nantes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-