Nantes: un jeune homme porté disparu après une charge de la police

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nantes: un jeune homme porté disparu après une charge de la police

Publié le 24/06/2019 à 13:43 - Mise à jour à 14:28
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22, en marge d'une "free party" improvisée lors de la Fête de la musique, un jeune homme de 24 ans a disparu. La fête où il s'était rendu a été interrompue par une charge de la police.

Il a disparu en marge d'une charge policière contre une fête sauvage et n'a plus donné signe de vie depuis. Un jeune homme de 24 ans reste introuvable depuis la nuit de la Fête de la musique à Nantes.

Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22, Steve, un jeune homme de 24 ans s'est rendu à une "free party". Comme le rapporte France 3 Pays de la Loire, il était encore présent sur les lieux au moment où la police est intervenue pour mettre fin de force à la fête.

Au cours de cette charge policière, 14 personnes sont tombées dans la Loire suite à la cohue provoquée par la violence de la situation. Steve, lui, n'a plus donné signe de vie depuis ce moment. Il a été aperçu pour la dernière fois 15 minutes avant la charge de police.

Le jeune homme est-il tombé dans le fleuve? Ne serait-il jamais remonté? Le disparu est pour l'instant recherché par ses amis qui ont lancé des appels à l'aide sur les réseaux sociaux.

Lire aussi - Des DJ, des danseuses et Macron: l'étonnante fête de la musique à l'Elysée

De son côté, la préfecture a confirmé au journal Ouest-France que les autorités étaient en train de s'assurer que les 14 personnes tombées à l'eau était bien toutes remontées sur la berge.

Selon les amis du jeune homme, la disparition de Steve a été formellement rapportée à la police par la mère du disparu. Les policiers de leur côté auraient expliqué aux amis de Steve qu'ils n'avaient pas de nouvelles du jeune homme.

Voir aussi:

Fête de la musique: déjà 3 morts à Paris, Marseille et Epinal

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a disparu en marge d'une fête interrompue par la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-