Nantes: une infirmière rouée de coups par un patient au CHU

Nantes: une infirmière rouée de coups par un patient au CHU

Publié le 25/05/2017 à 12:51 - Mise à jour à 12:59
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 26 ans a été placé en garde à vue après avoir violemment agressé une infirmière au CHU de Nantes dans la nuit de mardi à mercredi. Selon les éléments de l'enquête, cette dernière a refusé de lui donner un médicament.

Il a perdu son calme lors d'une visite médicale. Dans la nuit de mardi 23 à mercredi 25, un jeune homme de 26 ans a agressé un membre du personnel de santé au sein du CHU de Nantes. Se présentant à l'accueil de l'établissement aux alentours de 2h45, il s'est adressé à une infirmière, lui demandant s'il était possible d'avoir un traitement pour des problèmes psychiatriques. Mais sa requête a été refusée: elle lui a expliqué qu'elle ne pouvait lui en donner faute d'ordonnance et qu'il devait donc aller voir un médecin.

L'homme a alors perdu patiente et s'est énervé. Il lui a donné un coup de poing avant de lui asséner un coup de pied à la tête lorsqu'elle était à terre. Témoins de la scène, plusieurs personnes se sont alors précipitées vers la victime pour lui venir en aide tandis que l'agresseur a réussi à prendre la fuite. Mais rapidement, il a été rattrapé par des agents de sécurité.

Interpellé et placé en garde à vue, il faisait l’objet de deux fiches de recherche. Et selon les informations de Ouest-France, il avait déjà été arrêté quelques jours plus tôt pour avoir jeté des pierres sur un commissariat de police. De son côté, la victime s'est vue prescrire cinq jour d'ITT et a annoncé son intention de déposer plainte.

Ce n'est pas la première fois ces dernières semaines qu'un membre du personnel de santé se fait agresser. Fin avril, un médecin de Dunkerque avait été violemment frappé à la sortie de son cabinet par une bande de trois jeunes. Le quinquagénaire avait reçu un violent coup de pied et avait été victime d'une fracture du plateau tibial. Depuis, il vit dans la peur.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les faits se sont déroulés à l'accueil du CHU de Nantes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-