Nantes: une mère en détention provisoire pour avoir ébouillanté son bébé de 16 mois

Nantes: une mère en détention provisoire pour avoir ébouillanté son bébé de 16 mois

Publié le 18/03/2017 à 10:17 - Mise à jour à 10:20
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Fin février, un bébé âgé de 16 mois a été transporté au CHU de Nantes, gravement brûlé sur les fesses et les jambes. Sa mère est soupçonnée de l'avoir placé intentionnellement dans un bain d'eau bouillante et a été placé en détention.

Une mère de famille a été en garde à vue à Nantes fin février. La jeune femme de 23 ans, déjà mère de deux autres enfants qu’elle élève seule, aurait délibérément plongé son petit dernier, âgé de 16 mois, dans une baignoire d’eau bouillante, rapporte France Bleu Loire Océan. Gravement blessé, le nourrisson gardera des séquelles à vie.

Le bébé est gravement brûlé des pieds jusqu'à la taille. Depuis trois semaines en soins intensifs à l'hôpital de Nantes, le petit garçon n'est plus en danger de mort mais devrait garder des séquelles à vie. Il a reçu des greffes de peau. Ce sont les médecins qui l'ont pris en charge qui ont signalé à la police le comportement de la mère qui posait question. Elle a expliqué qu'elle avait voulu lui donner un bain dans l'appartement familial, situé quartier de la Bottière. Une version qui n'a pas convaincu le corps médical.

La mère a été placée en garde à vue pour violences sur mineur de moins de quinze ans. Entendu par les forces de l'ordre, elle aurait alors expliqué avoir voulu donner un simple bain au garçon, sans s'apercevoir de la température élevée de l'eau.  

Déférée vendredi 17 au tribunal de Nantes, elle a été mise en examen par le juge d'instruction. Le parquet a requis la mise en détention provisoire.

Les deux autres enfants de la mère de famille ont été confié à l'Aide sociale à l'enfance qui les a pris en charge avant d'éventuellement les confier à des proches.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère a été placée en garde à vue pour violences sur mineur de moins de quinze ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-