Negzzia, mannequin iranienne, va obtenir l'asile en France

Negzzia, mannequin iranienne, va obtenir l'asile en France

Publié le 03/06/2019 à 20:52
©Capture d'écran Instagram
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Negzzia, une jeune femme de 29 ans, mannequin iranienne menacée de coups de fouet dans son pays, va prochainement obtenir l'asile en France. La jeune femme a fui l'Iran pour vivre son rêve d'exercer son métier à Paris, mais à son arrivée elle s'est vite retrouvée à la rue.

Christophe Castaner s'en est assuré personnellement: Negzzia se verra bien proposer l'asile par l'Ofpra dans les jours avenirs. La jeune femme de 29 ans, dont la situation a beaucoup touché le ministre de l'Intérieur, a quitté l'Iran, son pays natal, l'an dernier, pour vivre son rêve et devenir mannequin à Paris.

Mais la situation a été très difficile à son arrivée. Elle a rencontré de mauvaises personnes qui voulaient profiter d'elle et de sa plastique pour se faire de l'argent. "Je n’ai pas besoin d’aide. Je ne suis pas venue à Paris pour devenir une pute", a-t-elle confié au Parisien.

En octobre, elle a commencé à se renseigner sur les démarches à effectuer pour obtenir l'asile en France. Son dossier a finalement été enregistré par l'Ofpra le 13 novembre 2018.

Mais n'ayant pas beaucoup d'argent, elle a fini par se retrouver à la rue et a pensé au pire: "Je me suis enfuie. J’étais détruite par toutes ces sollicitations. J’ai même été tenté de me tuer trois fois à Paris, de me jeter sous un métro".

Malgré tout elle n'a jamais baissé les bras, et elle a récemment obtenu l'aide d'un avocat, Me Sahand Saber, qui est d'origine iranienne.

Elle a passé son entretien vendredi à l'Ofpra, et devait en principe encore attendre plusieurs mois avant d'avoir une réponse.

Son histoire a été médiatisée, et son dossier est passé prioritaire, permettant un traitement rapide de sa situation de vulnérabilité.

La jeune femme a tenu personnellement à remercier Christophe Castaner pour le soutien qu'il lui a apporté.

En Iran, la vie de Negzzia est menacée. La justice de son pays a cherché à l'emprisonner et à la condamner à des coups de fouet à cause de son métier, et des photos parfois osées qu'elle peut poster sur les réseaux sociaux.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Negzzia, une mannequin iranienne menacée dans son pays, va obtenir l'asile en France.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-