Nevers: une adolescente en train de se suicider sauvée grâce à Facebook Live

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nevers: une adolescente en train de se suicider sauvée grâce à Facebook Live

Publié le 04/05/2017 à 15:12 - Mise à jour à 15:17
© Justin TALLIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Facebook Live a déjà montré la mort en direct, mais cette fois c'est une vie qui a été sauvée grâce au réseau social. Une adolescente en train de s'étrangler en se filmant avec son mobile a été secouru grâce à un témoin par écrans interposés.

Les réseaux sociaux permettant la diffusion en direct d'images ont été au cœur de plusieurs polémiques pour avoir montré en "live" la mort. Mais, cette fois-ci, c'est une vie qui a été sauvée grâce à l'usage de Facebook Live. Une adolescente de 15 ans résidant à Nevers dans le département de la Nièvre a été secourue in extremis alors qu'elle tentait de se suicider. Une internaute a pu constater sa situation en regardant la diffusion en direct de son suicide et a immédiatement prévenu les autorités pour éviter la tragédie.

Il était un peu plus de minuit dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3  quand les faits se déroulent. Un portable filme une scène d'horreur. La jeune fille est allongée sur le lit, plongée dans l'inconscience. Son bras gauche est lacérée et son cou enserré d'un foulard noué. Aucun doute, c'est une mort volontaire que veut filmer la malheureuse adolescente. Et qu'elle est surtout en train de diffuser sur la plateforme dédiée du plus populaire des réseaux sociaux, Facebook.

Une de ses amies, résidant à Paris, aperçoit la scène atroce et prévient immédiatement la police de la capitale. Leur expliquant la situation, ceux-ci alertent alors les pompiers de Nevers qui arrivent à toute vitesse au domicile de la jeune fille en détresse pour lui sauver la vie. D'après les éléments dévoilés sur cette affaire, c'est une peine de cœur qui aurait poussée l'adolescente à se donner la mort.

Une "bonne publicité" pour Facebook qui, ironie du sort, vient tout juste d'annoncer l'embauche de 3.000 personnes pour filtrer les contenus les plus violents du réseau social.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'adolescente filmait son agonie sur Facebook Live.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-