Nice: l'avocat d'un des gardés à vue conteste l'implication de son client dans un acte terroriste

Nice: l'avocat d'un des gardés à vue conteste l'implication de son client dans un acte terroriste

Publié le 18/07/2016 à 15:02 - Mise à jour à 15:03
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Quatre jours après l'attentat perpétré à Nice par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l'avocat d'une des personnes placées en garde à vue et transférées dans les locaux de la DGSI, a contesté ce lundi toute implication de son client dans un acte terroriste. L'homme de 22 ans est soupçonné d'avoir apporté un soutien logistique au chauffeur-livreur de 31 ans.

L'avocat d'une des trois personnes en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat de Nice qui ont été transférées dans les locaux de Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a contesté ce lundi 18 auprès de l'AFP toute "implication (de son client) dans un acte terroriste". "Depuis hier soir, il est à Paris. Il est là-bas. La garde à vue est toujours en cours. Il conteste", a déclaré à l'AFP Jean-Pascal Padovani, l'avocat d'un homme de 22 ans placé en garde à vue depuis samedi matin.

"Si par hasard il a servi d’intermédiaire pour l’arme, s’il a vendu l’arme, ce n’est pas pour autant qu’il était au courant de l’entreprise terroriste. Je conteste l’implication dans un acte terroriste", a poursuivi Me Padovani. Dimanche, Me Padovani avait déjà assuré à l'AFP que son client connaissait Mohamed Lahouaiej-Bouhlel "depuis quelques mois": "les liens entre (mon client) et M. (Lahouaiej) Bouhlel ne sont pas des liens qu'on pourrait imaginer entre complices", avait-il alors déclaré, affirmant qu'il n'y avait "aucun élément matériel" contre son client, soupçonné, selon lui, d'avoir apporté un soutien logistique au chauffeur-livreur de 31 ans.

"Ce sont des gens qui se croisaient. M.Bouhlel était intégré à Nice, il connaissait beaucoup de monde", avait-il dit. "Il ne pouvait pas être assez dans l'intimité de M.Bouhlel pour l'avoir remarquée, cette radicalisation", avait encore précisé Me Padovani à propos du profil de l'auteur de l'attentat du 14-Juillet sur la promenade des Anglais.

"Mon fils boit, mon fils fume du shit, mon fils il fait la fête, c'est un adolescent de 22 ans", avait aussi confié à l'AFP la mère du jeune homme, interrogée dans son appartement. "Il a un passé judiciaire, il a été incarcéré 2 ans pour des conneries de jeunes, mais pas ça, pas ça, mon dieu, pas tuer des gens", avait-elle poursuivi, très affectée par l'interpellation de son garçon et la perquisition de son appartement en présence de sa fille âgée de 15 ans. Le jeune homme n'a jamais évoqué Lahouaiej-Bouhlel, ni avant, ni après l'attentat, avait-elle aussi assuré.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois personnes, en garde à vue, ont été transférées dans les locaux de la DGSI.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-