Nice: trois militaires en faction devant un centre communautaire juif agressés à l'arme blanche

Nice: trois militaires en faction devant un centre communautaire juif agressés à l'arme blanche

Publié le 03/02/2015 à 16:53 - Mise à jour le 04/02/2015 à 07:47
©Romuald Meigneux/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Un homme, présenté comme s'appelant Moussa Coulibaly a attaqué à l'arme blanche trois militaires en faction devant un consistoire juif ce mardi à Nice. Les trois soldats sont hors de danger et l'auteur des faits a été interpellé. Coulibaly aurait été refoulé de la Turquie la semaine dernière et entendu par la DGSI à son retour en France.

Il aurait crié "je suis 100% Coulibaly" avant de passer à l'acte. Ce mardi matin, un homme a violement agressé à l'arme blanche trois militaires en faction devant un consistoire juif de Nice dans le cadre du plan Vigipirate renforcé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme qui se prénommerait Moussa Coulibaly (comme l'auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d'otages de la porte de Vincennes) aurait sorti un couteau de son sac avant de se jeter sur les trois milliaire qui montaient la garde devant un bâtiment abritant un consistoire israélite, les locaux de Radio Shalom et une association juive, avenue Jean-Médecin. Au cours de la rixe, l'un des militaires a été blessé au menton, tandis que ses collègues ont reçu des coups à l'épaule et à la joue. Ils ont été pris en charge par les services de secours sur le lieu de l'agression et leur pronostic vital ne serait pas engagé.

L'auteur de l'attaque a été interpellé grâce à l'intervention de deux agents du tramway, qui passaient à proximité, et d'un autre homme, selon le premier adjoint de Christian Estrosi à la mairie de Nice, Philippe Pradal. Selon les informations diffusées par iTélé, l'homme, âgé de 30 ans serait connu des services de police pour "violence sur personne dépositaire de l'autorité publique" et "vol aggravé". Il aurait été refoulé à la frontière turque alors qu'il cherchait à se rendre en Syrie la semaine dernière. Il aurait été ententdu par la Direction générale de la sécurité intérieur à son retour en France mais son dossier n'a pas été judiciariser.

Le député-maire de la ville Christian Estrosi, a fermement dénoncé l'agression sur son compte Twitter, expliquant que "c'est un symbole que de voir attaqué ces héros inconnus le jour-même où nous honorons les soldats tombés en Espagne. Nous sommes tous attaqués". Sur BFM-TV, l'ancien ministre assure qu'une "deuxième personne, qui pourrait être son complice, a été interpellée".

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois militaires en faction ont été attaqué à l'arme blanche à Nice.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-