Nice: un enfant fait évacuer deux avions avec une fausse alerte à la bombe

Nice: un enfant fait évacuer deux avions avec une fausse alerte à la bombe

Publié le 02/08/2018 à 17:54 - Mise à jour à 17:56
© STEPHANE DANNA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune garçon de 12 ans, originaire du Koweït, a provoqué la panique à l'aéroport de Nice le 22 juillet dernier. Il a lancé une fausse alerte à la bombe et a fait évacuer deux avions. Quand les autorités ont su que c'était lui le responsable, il a reçu un savon.

Innocence ou inconscience? Le dimanche 22 juillet dernier, un enfant de 12 ans a semé la panique à l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes) en envoyant des messages par téléphone aux passagers de deux avions en partance pour Rome, leur faisant croire qu'il y avait une bombe.

Les sms, qu'il a pu envoyer à plusieurs voyageurs en piratant l'application AirDrop et en se servant de la connexion Bluetooth, étaient rédigés en anglais.

Selon Nice-Matin, qui a rapporté les faits mercredi 1er août, le premier message disait "il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome" et le second "dirigez-vous vers les toilettes et allons discuter, il y a une bombe".

Voir aussi: alerte à la bombe à Vélizy 2 - le suspect voulait voir de près une intervention de la police

Il voulait sans doute faire une blague, mais elle était de très mauvais goût. Le garçon, originaire du Koweït, qui s'apprêtait à partir en voyage avec ses parents, ne s'attendait certainement pas à ces retombées.

Quand les passagers ont reçu ces messages, ils ont alerté le personnel de bord et les autorités portuaires ont cloué les deux avions au sol, les ont évacués, les ont fait fouiller et ont ensuite épluché la liste des voyageurs pour retrouver ce "Ali", destinateur de cette fausse alerte à la bombe.

La police l'a ensuite interrogé et il a tout de suite avoué sa bêtise. Evidemment, à 12 ans, il n'a pas été placé en garde à vue mais a subi une explication de texte et une soufflante de sa mère qui l'a forcé à s'excuser.

En larmes, le jeune adolescent s'est vu confisquer son iPhone X, avec lequel il a envoyé les messages alarmistes. De quoi lui passer l'envie de recommencer.

Lire aussi:

Alerte à la bombe au pôle financier de tribunal de Paris: le bâtiment évacué

Fausse alerte à la bombe: l'hôpital Georges Pompidou fermé plusieurs heures

Alerte à la bombe dans le Vaucluse: l'objet suspect était factice

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le 22 juillet dernier, un enfant de 12 ans a fait évacuer deux avions à l'aéroport de Nice avec une fausse alerte à la bombe.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-