Nigeria: MSF alerte sur la situation catastrophique de 2 millions de personnes au nord-est du pays

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nigeria: MSF alerte sur la situation catastrophique de 2 millions de personnes au nord-est du pays

Publié le 20/07/2016 à 19:41 - Mise à jour à 19:42
©Stephan Heunis/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria est menacé par une grave crise alimentaire. Médecins sans frontières souhaite attirer l'attention de la communauté internationale Dans cet Etat où sévit Boko Haram.

"Le nord-est du Nigeria est l’urgence humanitaire de l’année", c'est le constat alarmant que dresse Jean-Hervé Bradol, président de Médecins sans frontières-France, dans les colonnes du Monde ce mercredi 20. Sur le terrain, dans l'état de Borno, où sévit la secte islamique Boko Haram, ce ne serait pas moins de deux millions de personnes qui seraient, à terme, touchées par une disette de grande ampleur. 

"Dans les villes périphériques, les populations sont le plus souvent regroupées dans des camps encadrés par les militaires. Cela dure parfois depuis plus d’un an avec une très mauvaise assistance. La conséquence est une malnutrition aiguë, des épidémies de rougeole et des taux de mortalité catastrophiques. Avec 60 % des enfants de moins de 5 ans qui sont en situation de malnutrition aiguë, on est proche de la Somalie de 1992" explique le président de l'ONG.

Cette zone est désormais "coupée du monde depuis presque deux ans" et fait face à une "situation d'urgence rarement rencontrée par MSF", a souligné le docteur Isabelle Defourny, la directrice opérationnelle de MSF lors d'un point presse.  Une équipe médicale de MSF y a été envoyée mardi pour une mission d'une dizaine de jours, a précisé l'ONG internationale. 

"L’armée (nigériane, NDLR) a tiré la sonnette d’alarme, les autorités de Borno et le gouverneur sont conscients de la situation, les agences des Nations unies et différentes ONG commencent à se mobiliser, c’est un point important, aujourd’hui", explique Isabelle Defourny. Et d'ajouter: "mais réussir à acheminer l’aide dans toutes les villes reste un défi".

En début d'année, l'Unicef avait lancé un appel aux dons pour 55,5 millions de dollars pour porter assistance à ces populations en danger, seuls 23 millions de dollars ont été reçus.

Bien que le président nigérian Muhammadu Buhari ait affirmé que "Boko Haram est techniquement défait" il y a peu, et que le groupe islamiste ait perdu une large partie de son territoire, la situation reste extrêmement instable dans le nord-est et notamment dans l'état de Borno.  Depuis 2009, cette insurrection a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés, qui ne peuvent toujours pas rentrer chez eux.

 

 


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria est menacé par une grave crise alimentaire

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-