Nîmes: son permis en poche depuis 2 jours, elle force un barrage de gendarmerie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nîmes: son permis en poche depuis 2 jours, elle force un barrage de gendarmerie

Publié le 17/09/2018 à 10:51 - Mise à jour à 10:57
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune conductrice s'est tristement illustrée vendredi soir à Nîmes (Gard) en forçant un barrage de gendarmerie alors qu'elle avait le "A", et qu'elle n'avait son permis en poche que depuis seulement deux jours. Elle est repartie à pied.

Alors que Nîmes célébrait la deuxième nuit de la feria entre vendredi 14 et samedi 15, les festivités se sont arrêtées bien vite pour une jeune conductrice.

Cette jeune femme, qui n'était titulaire du permis que depuis deux jours, et arborait fièrement le fameux A rouge sur fond blanc sur son pare-brise arrière, a paniqué quand elle a vu les gendarmes, qui procédaient à plusieurs contrôles, et ne s'est pas arrêtée.

Elle a donc forcé le barrage de la gendarmerie du Gard, sans ralentir, en passant à 70 km/h près des militaires, qui ont dû s'écarter pour éviter d'être renversés et d'être blessés.

Lire aussi: Nîmes - une voiture fonce dans la foule, la piste terroriste écartée

Pour la stopper dans sa course, les forces de l'ordre ont fait usage d'une herse, un dispositif qui permet d'intercepter les véhicules désobéissants en leur crevant les pneus.

FERIA NUIT 2... refus d'obtempérer = pneus crevés... Le nombre de véhicules contrôlés cette année est plus élevé que l'...

Publiée par Gendarmerie du Gard sur Vendredi 14 septembre 2018

La manœuvre a arrêté net la jeune femme qui a dû repartir à pied, après avoir commis un refus d'obtempérer pour seule infraction. Sa voiture a été chargée sur un plateau et emmenée à la fourrière.

Cet événement n'était qu'un incident parmi des dizaines d'autres. Car la gendarmerie du Gard n'a pas chômé cette nuit-là.

Plus de 2.200 contrôles d'alcoolémie ont été effectués et 77 d'entre eux se sont révélés positifs (46 ont même mené à une suspension de permis). Les gendarmes ont également arrêté huit personnes sous l'emprise de stupéfiants, dont un homme qui était en possession d'un couteau.

Les opérations de contrôle ont également permis de repérer deux individus recherchés par la justice. Ils ont fini en garde à vue.

Et aussi:

Nîmes: un pilote de drone arrêté pour avoir survolé le concert de Lenny Kravitz

Féria de Nîmes: la garde à vue de 5 anticorrida prolongée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une jeune conductrice, qui n'avait le permis que depuis deux jours, a forcé un barrage de gendarmerie vendredi soir à Nîmes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-