Nîmes: un surveillant de prison égorgé avec une lame de rasoir

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nîmes: un surveillant de prison égorgé avec une lame de rasoir

Publié le 06/08/2018 à 13:33 - Mise à jour à 13:37
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un détenu de la maison d'arrêt de Nîmes, dans le Gard, a attaqué par surprise l'un de ses surveillants et l'a égorgé à l'aide de sa lame de rasoir dimanche. La victime est saine et sauve bien qu'une veine ait été touchée.

L'attaque surprise aurait pu tourner au drame. Un surveillant de la maison d'arrêt de Nîmes, dans le Gard, a été blessé par un détenu dimanche 5 alors qu'il ouvrait la porte de sa cellule.

Selon les informations de France 3 Occitanie, le prisonnier avait confectionné un objet tranchant à partir d'une lame de rasoir. Il a ainsi égorgé l'homme qui ouvrait la porte de sa cellule vers midi.

Mais le drame a pu être évité. Bien que le détenu ait fait une entaille de huit centimètres dans le cou du surveillant, le pronostic vital de celui-ci n'a pas été engagé.

A voir aussi: Une infirmière retenue en otage par un détenu à la prison de Salon-de-Provence

Une seule veine a été touchée et l'état de l'homme a tout de même nécessité une intervention et 11 points de suture.

Il semblerait que le détenu n'en soit pas à sa première agression. La chaine de télévision locale a relevé que l'homme était un récidiviste et avait déjà porté des coups de poings à un autre surveillant.

Le détenu connu pour ses troubles psychiatriques a été placé en garde à vue puis hospitalisé d'urgence à l'issue de celle-ci. Cela relance le débat sur les mauvaises conditions de détention dans les prisons françaises mais aussi sur le travail particulièrement sensible des surveillants.

Dans la maison d'arrêt de Nîmes il y a par exemple 200 places pour… 400 détenus alors que l'établissement manque cruellement de personnel: "avec parfois moins d'un surveillant par étage".

Selon les chiffres de l'administration pénitentiaire dévoilés jeudi 26 juillet dernier, le nombre de détenus en France s'élève à 70.710 personnes, un record.

A lire aussi:

Indre - un détenu possédait la clé de la prison dans sa cellule

Nouveau record dans les prisons françaises avec 70.710 personnes incarcérées

Dans les prisons d'Ukraine, des conditions désastreuses et peu de progrès

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un détenu a égorgé un surveillant dans la maison d'arrêt de Nîmes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-