Nord: elle se suicide par pendaison à 15 ans

Nord: elle se suicide par pendaison à 15 ans

Publié le 09/11/2018 à 09:08 - Mise à jour à 09:27
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune fille de 15 ans s'est suicidée par pendaison jeudi à Douai. Dans une lettre d'adieu, elle a fait part de son profond mal-être.

Une jeune lycéenne de 15 s'est suicidée par pendaison jeudi 8 à Douai dans le département du Nord. Dans une lettre d'adieu découverte, elle a expliqué avoir mis fin à ses jours à cause "d'un mal-être général". Ce terrible drame survient en pleine journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. 

Comme le rapporte La Voix du Nord, c'est le père de la victime qui l'a découverte, pendue, dans sa chambre située au domicile familial. Les secours sont intervenus rapidement et ont tout tenté pour réanimer l'adolescente, en vain. Selon une source proche de l'enquête citée par Le Parisien, le père de la jeune fille "a évoqué oralement une situation de harcèlement scolaire à l’arrivée des policiers au domicile".

Lire aussi - Vidéo d'un enfant harcelé à l'école: de fausses accusations?

La mère de la victime a remis aux enquêteurs une lettre d'adieu où l'adolescente, décrite comme "précoce", évoquait un "mal être général" qui "perdurait depuis environ trois ans". La missive ne fait pas mention de harcèlement scolaire, toutefois, cette piste n'est pas écartée pour expliquer le geste terrible de la jeune fille.

Une enquête a été ouverte pour cerner l’environnement de l’adolescente, dont le téléphone portable, notamment, a été saisi.

Selon plusieurs enquêtes, le harcèlement toucherait 10% des élèves de primaire, 6% des collégiens et 1,4% des lycéens, et selon le ministère de l'Education, 55% des élèves en situation de harcèlement sont touchés par la cyberviolence. L'ensemble représentant quelque 700.000 victimes.

Voir:

Harcèlement scolaire: Genevard (LR) réclame des "Etats généraux"

Contre le harcèlement à l'école, des élèves "ambassadeurs" font le guet

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime a été retrouvée pendue dans sa chambre par son père.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-