Nord: en couple avec sa fille depuis ses 16 ans, il se justifie devant le tribunal

Nord: en couple avec sa fille depuis ses 16 ans, il se justifie devant le tribunal

Publié le 13/05/2019 à 09:39 - Mise à jour à 09:45
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 45 ans a été reconnu coupable par le tribunal de Cambrai d'avoir entretenu des relations incestueuses avec sa fille. Les deux vivent toujours en couple.

C’est une affaire particulièrement délicate qu’a dû juger le tribunal correctionnel de Cambrai et que rapporte La Voix du Nord le 10 mai. Un homme de 45 ans était jugé pour avoir entretenu des  relations sexuelles incestueuses avec sa fille mineure depuis que celle-ci est âgée de 16 ans. Détail rendant la situation complexe, cette dernière semblait consentante. Le "couple" est d’ailleurs toujours ensemble et la fille en question, aujourd’hui âgée de 22 ans, était présente au tribunal aux côtés de celui dont elle est, aux yeux de la loi, la victime.

Le père et sa fille ont été séparés, pour des raisons restant floues, lorsque l’enfant n’avait que quatre ans. A 15 ans, elle retrouve finalement son père et, selon les intéressés, une "relation amicale s’installe". Mais celle-ci va rapidement déraper comme l’explique l’accusé à la barre: "Elle était triste à cette époque et m’a, un soir, demandé de rester avec elle, je me suis endormi et quand je me suis réveillé, elle était près de moi et ça s’est fait comme ça".

L’homme explique que, tout en ayant conscience de l’interdit, il ne percevait sa relation comme relevant de ce tabou universel. "Je ne l’ai jamais vue comme ma fille et elle ne m’a jamais considéré comme son père" assure-t-il.

Lire aussi - Inceste et visionnage de films porno: un quinquagénaire devant les assises

L’affaire éclatera lorsque l’ancienne compagne de l’accusé constatera que l’homme dort dans la chambre de sa fille lorsque celle-ci leur rend visite, entretenant avec elle des relations sexuelles.

Aux yeux de la loi, rien n’interdit formellement d’avoir des relations intimes, ou même une vie de couple, entre un enfant et son père ou sa mère. Mais si la majorité sexuelle est fixée dans la loi à 15 ans, elle est de 18 ans lorsqu’il existe un lien d’autorité (parent, enseignant, éducateur…) Le quadragénaire comparaissait donc pour les relations sexuelles s’étant produites entre les 16 et les 18 ans de sa fille.

Le tribunal a finalement condamné l’accusé à deux ans de prison avec sursis. Il a donc pu ressortir libre du tribunal et poursuivre sa vie "maritale" avec sa fille.

Voir aussi:

Orne: le "grand-père modèle" condamné pour inceste sur sa petite-fille

Accusé d'inceste, il lance une cagnotte pour financer sa défense

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Malgré le consentement apparent de la jeune fille, une partie des faits tombe sous le coup de la loi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-