Nord: une jeune femme poignardée à mort devant ses quatre enfants par son ex-compagnon

Nord: une jeune femme poignardée à mort devant ses quatre enfants par son ex-compagnon

Publié le 13/10/2017 à 19:02 - Mise à jour à 19:15
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 26 ans a trouvé la mort sous les coups de couteau de son ex-compagnon et le regard des ses quatre enfants, ce vendredi à Jeumont (Nord). L'auteur présumé des faits a été interpellé.

Une jeune femme de 26 ans a trouvé la mort ce vendredi 13 sous les coups de son ex-compagnon et le regard de ses quatre enfants, à Jeumont (Nord). Ces faits particulièrement tragiques, rapportés par La Voix du Nord, ont eu lieu en début de journée, dans le hall d'un immeuble de la rue Jean-Jaurès où vivait la victime et ses enfants.

Là, l'homme d'une trentaine d'années aurait asséné plusieurs coups de couteau à la jeune femme avant de prendre la fuite. Les secours ont été prévenus, mais la jeune femme était déjà en arrêt cardio-respiratoire à leur arrivée. Malgré les tentatives de réanimation, elle a été déclarée décédée moins de deux heures après l'agression.

Selon les premiers éléments rapportés, le couple venait tout juste de se séparer. On ignorait cependant si l'homme est le père des enfants. La piste du crime passionnel semble donc probable même si les autorités n'avaient pas évoqué le sujet quelques heures seulement après les faits. L'auteur présumé de faits a été interpellé un peu plus tard "sans incident" selon un porte-parole de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) cité par le quotidien régional. On ignorait encore ce vendredi soir s'il avait déjà été mis en examen.

" Nous sommes tous choqués par le drame familial effroyable qui s'est déroulé ce matin sur notre commune. Mes pensées vont à la victime, une jeune femme de 26 ans, à ses quatre enfants ainsi qu'à l'ensemble de sa famille. L'auteur présumé des faits a été appréhendé par la police et devra répondre de ses actes devant la justice", a écrit le maire de la ville Benjamin Saint-Huile sur sa page Facebook.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou de son ex-compagnon. Un chiffre en augmentation en 2016.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'auteur présumé des faits a été rapidement interpellé (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-