Nord: un ouvrier scalpé par une explosion dans une usine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nord: un ouvrier scalpé par une explosion dans une usine

Publié le 08/01/2018 à 17:02 - Mise à jour à 17:07
©Capture d'écran Google Street
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune ouvrier de 20 ans a été scalpé après l'explosion d'un couvercle de cuve à l'usine de résines et de peintures PPG à Saultain, près de Valenciennes dans le Nord. Les faits se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'avec un collègue il nettoyait une cuve. Il été transporté d'urgence à l'hôpital, son pronostic vital est engagé.

Un jeune ouvrier de l'usine de résines et de peintures PPG à Saultain, près de Valenciennes dans le Nord, a été gravement blessé dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7. Il a été transporté au CHR de Lille dans un état très préoccupant.

Le jeune homme de 20 ans nettoyait une cuve avec un collègue vers deux heures du matin lorsque le couvercle d'un autre réservoir a explosé. La soupape a alors percuté l'ouvrier en pleine tête. Son crâne a été décalotté sur le coup selon France 3 Hauts-de-France.

A lire aussi: Paris: 2 ouvriers meurent en s'écrasant au sol après une chute d'un échafaudage

Le jeune homme scalpé a été rapidement pris en charge. Il était d'ailleurs toujours conscient à l'arrivée des pompiers sur les lieux du drame malgré le coup d'une extrême force dont il a été la victime.

Il a été transporté en urgence à l'hôpital de Valenciennes afin que son état soit stabilisé avant d'être transféré au CHR de Lille à près de 60 kilomètres de là. Son pronostic vital était alors "très engagé" selon une source proche de l'enquête.

Le collègue du jeune homme, qui a assisté à toute la scène, a lui aussi été transporté à l'hôpital à Valenciennes. Il était en état de choc extrême après avoir vu son camarade se faire scalper par le couvercle.

Alors que l'entreprise, fabricante de peintures spéciales pour les avions notamment, "travaille actuellement à l'identification des causes à l'origine de l'accident", une source proche de l'enquête de police a émis une hypothèse. La surpression de la cuve pourrait être à l'origine de l'explosion de cette dernière.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme, scalpé par l'explosion d'un couvercle, était toujours conscient à l'arrivée des secours.

Newsletter





Commentaires

-