Nord: sa caisse de retraite le déclare mort deux fois en deux ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nord: sa caisse de retraite le déclare mort deux fois en deux ans

Publié le 31/03/2019 à 13:12
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 81 ans a reçu en février un formulaire de la CPAM de Roubaix-Tourcoing (Nord) pour annuler sa date de décès. Le pauvre octogénaire avait en effet été déclaré mort par erreur. Et c'est la deuxième fois que ça lui arrive en deux ans.

"Afin de permettre l’annulation de votre date de décès auprès de la caisse nationale, je vous remercie de bien vouloir me retourner (…) un certificat de vie": voilà le courrier que Claude Gonzalez, 81 ans, a reçu de la part de la CPAM de Roubaix-Tourcoing en février, après avoir été déclaré mort par erreur pour la deuxième fois en deux ans.

C'est une histoire invraisemblable qu'a relatée récemment La Voix du Nord: celle d'un octogénaire bien vivant, tué administrativement par sa caisse de retraite suite à la mort d'un homonyme en août 2017, puis à nouveau déclaré comme mort par cette même caisse début février 2019.

A chaque fois, le vieil homme, ancien combattant, gravement blessé à l'armée par l'éclat d'une grenade et pris en charge à 100% par la Sécu en France, a dû se battre avec l'administration pour prouver qu'il était bien vivant et récupérer ses droits.

Car financièrement, et au niveau de sa santé, cette situation n'a pas été sans conséquence puisque sa carte vitale a été bloquée et sa pension de retraite gelée.

La seconde fois, Claude Gonzalez a décidé d'alerter directement la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui n'a pas répondu en personne. Mais son ministère est intervenu pour aider l'octogénaire dans ses démarches.

Après avoir fourni "une attestation d'existence", le retraité a pu reprendre une vie normale: "On m’a ressuscité une deuxième fois, c’est mieux que Jésus".

Voir aussi:

Haute-Garonne: déclarée morte par un médecin, elle revient à la vie

La nonagénaire toulousaine qui a "ressuscité" est finalement décédée

Paris: un médecin du Samu la déclare morte, elle est "ressuscitée" par deux policiers venus enquêter

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Claude Gonzalez, un homme de 81 ans affilié à la CPAM de Roubaix-Tourcoing, a été déclaré mort deux fois par erreur en deux ans.

Newsletter





Commentaires

-