Nord: sur fond d'alcool, il gifle sa demi-sœur qui venait juste de rompre... avec son frère

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nord: sur fond d'alcool, il gifle sa demi-sœur qui venait juste de rompre... avec son frère

Publié le 20/04/2017 à 17:04 - Mise à jour à 17:26
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été condamné à deux mois de prison ferme avec la possibilité du port d’un bracelet électronique par un tribunal du Nord car il avait giflé sa demi-sœur qui avait quitté son frère.

Comme souvent, l'acte de violence s'est déroulé sur fond d'alcool. Un tribunal du département du Nord vient de condamner un homme à deux mois de prison ferme pour une gifle infligée à sa demi-sœur.   

Les faits se sont déroulés le 9 octobre 2016. Ce jour-là, le prévenu se rend chez sa demi-sœur qui réside à Vieux-Reng, une commune des Hauts-de-France à proximité de Maubeuge. Cette dernière vient tout juste de rompre avec son frère. Selon La Voix du Nord, l'homme consomme "cinq bières de 50 cl et trois verres de vin" au cours de la soirée. Sa demi-sœur lui fait alors des remarques qu'il juge désobligeantes. Il lui adresse alors une violente gifle. Cette dernière portera plainte.

Si le caractère particulier de la liaison entre la demi-sœur et le frère du prévenu à quelque peu surpris le tribunal, le procureur de la République d'Avesnes-sur-Helpe, Jean-Francis Créon, a choisi de s'intéresser à un autre aspect du dossier. En effet, le magistrat a souligné l'état de récidive dans lequel se trouvait l'agresseur qui a requis une peine de trois mois de prison ferme.

L'avocate de la défense a évoqué quant à elle, un alcoolisme chronique dont le traitement a eu pour seule conséquence de provoquer chez cet homme une addiction aux psychotropes, demandant une peine clémente.

Des arguments finalement entendus par le tribunal qui a condamné le prévenu violent à deux mois de prison ferme avec la possibilité du port d’un bracelet électronique.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agresseur se trouvait en état de récidive.

Newsletter





Commentaires

-