Nord: un bébé meurt de la varicelle à Quiévrechain

Nord: un bébé meurt de la varicelle à Quiévrechain

Publié le 02/07/2019 à 13:45
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un bébé atteint de varicelle est mort dimanche 30 juin à Quiévrechain (Nord) suite à des complications. Il était en arrêt cardio-respiratoire quand les secours sont arrivés. Rien n'a pu être fait pour le ranimer.

Dans le Nord, plusieurs cas de varicelle ont été recensés sans pour autant atteindre le seuil épidémique. Mais dimanche, à Quiévrechain, un bébé atteint de cette maladie virale est mort suite à de graves complications.

Ses parents ont prévenu pompiers et Samu, qui ont constaté que l'enfant était en arrêt cardio-respiratoire à leur arrivée. Ils ont tout tenté pour le ranimer mais ont dû se résoudre à abandonner leurs efforts et à déclarer le bébé mort.

Selon 20 Minutes, ce serait bien un cas de varicelle aggravée qui serait à l'origine du décès du nourrisson.

Aucun information n'a été communiquée sur comment la petite victime a attrapé la varicelle. On ne sait pas s'il a été en contact avec des enfants malades à la crèche ou si un autre enfant de la famille l'a contaminé.

Lire aussi: Epidémie de varicelle en France - comment l'éviter?

Un pédiatre de Lille a confirmé qu'il avait dû soigner plusieurs cas de varicelle ces derniers jours, mais a souligné qu'il était très rare que la maladie soit mortelle. Cependant les plus petits sont souvent les plus sensibles, surtout quand il fait chaud: "C’est une maladie qui peut provoquer de fortes fièvres et, avec la chaleur de ces derniers jours, un enfant de moins de deux ans peut être pris de convulsions", a-t-il expliqué à 20 Minutes.

Voir aussi:

Alerte à la varicelle: plusieurs régions fortement touchées

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un bébé est mort de la varicelle dimanche à Quiévrechain.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-