Wasquehal: un jouet ressemblait à une bombe, une église évacuée

Wasquehal: un jouet ressemblait à une bombe, une église évacuée

Publié le 27/02/2017 à 11:49 - Mise à jour à 11:57
©DOD Defense Visual Information Center
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Près de 400 fidèles ont été évacués dimanche matin de l'église Saint-Nicolas à Wasquehal (Nord) après la découverte, dans une voiture stationnée à proximité, d'un objet ressemblant à un engin explosif. Il s'agissait en réalité d'un jouet.

Ils ont eu une belle frayeur. Dimanche 26, l'église Saint-Nicolas de Wasquehal (Nord) et ses quelque 400 fidèles ont été évacués après la découverte, dans une voiture stationnée à proximité, d'un objet ressemblant à un engin explosif. C'est un passant qui a donné l'alerte après avoir observé un bloc jaune portant la mention "C4 - Explosive" avec du scotch, des fils et un "minuteur". Rapidement, la police est intervenue, évacuant dans le calme les 400 paroissiens de cette église. Des militaires et une équipe de démineurs étaient également sur place.

Le maire UDI de la commune, Stéphanie Ducret, a finalement déclaré, peu de temps après, qu'il s'agissait en réalité d'un jouet d'enfant. "On ne pouvait pas le savoir, le jouet factice était très ressemblant de la réalité, donc tout le dispositif de sécurité a été mis en place et tout s'est très bien passé", a-t-il ainsi expliqué.

Selon les premiers éléments divulgués, la voiture dans laquelle le jouet a été découvert appartient à une paroissienne. Cette dernière, qui a été convoquée par les autorités dimanche 26 afin de se justifier de la présence de cette arme factice dans sa voiture, était venue assister à la messe avec sa famille. Elle a été entendue au commissariat de Roubaix et aurait affirmé que le jouet avait été acheté sur Internet.

Alors que la menace terroriste est encore très présente sur le sol français, les autorités se montrent très vigilantes sur les objets pouvant ressembler à des armes. Récemment, au Carnaval de Nice par exemple, les déguisements prêtant à confusion comme les sabres de pirate, fusils ou pistolets de cow-boy, avaient été proscrits. En parallèle, les feux d'artifices, pétards, bombes à serpentins et autres sprays avaient eux aussi été bannis du site.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jouet ressemblant à une bombe a été découvert, dimanche, dans une voiture située à proximité d'une église. (image d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-