Nord: une femme de 98 ans s'écrase mortellement du 5e étage de la clinique, l'enquête en cours

Nord: une femme de 98 ans s'écrase mortellement du 5e étage de la clinique, l'enquête en cours

Publié le 27/02/2018 à 07:31 - Mise à jour à 11:33
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lundi dans l'après-midi, une femme âgée de 98 ans s'est écrasé au sol après être tombée du cinquième étage d'une clinique où elle était hospitalisée. L'enquête est en cours pour comprendre ce qu'il s'est passé.

Que s'est-il passé derrière les murs de la polyclinique de Grande-Synthe (département du Nord) dans la banlieue de Dunkerque? Lundi 26, une femme âgée de 98 ans, soignée dans l'établissement, a chuté du cinquième étage pour une raison encore inexpliquée. La malheureuse est morte après s'être écrasée sur le sol.

Selon La Voix du Nord qui rapporte les faits, le drame s'est déroulé dans l'après-midi selon une source policière. La nonagénaire était connue du service médical comme souffrant de dépression nerveuse, mais rien n'indique avec certitude que ces troubles psychiques soient à l'origine de la chute, intervenue depuis le dernier étage du bâtiment.

La police de Dunkerque enquête pour comprendre ce qu'il a pu se passer, et n'exclut aucune thèse entre le suicide ou la chute accidentelle.

Lire aussi: Moselle: il poignarde à mort sa mère âgée et se tranche les veines 

Le parquet de Dunkerque a ordonné l'analyse du corps par un médecin légiste. Si la chute est bien la cause du décès, un examen devra essayer de comprendre s'il y a eu "intervention d'un tiers ou non" selon les propos du parquet.

Dimanche 25, un autre drame impliquant une personne âgée s'est produit dans un établissement médicalisé. Dans une maison de retraite pour personnes dépendantes de Behren-lès-Forbach, en Moselle, un quinquagénaire a poignardé à mort sa mère de 81 ans avant de se trancher les veines, dans une tentative désespérée de suicide qui n'a pas abouti. L'homme n'aurait pas supporté l'admission de sa mère vieillissante et handicapée dans l'établissement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police de Dunkerque a été chargée de l'enquête.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-