Nord: une mère condamnée à de la prison avec sursis pour l'absentéisme de ses enfants

Nord: une mère condamnée à de la prison avec sursis pour l'absentéisme de ses enfants

Publié le 25/10/2017 à 09:57 - Mise à jour à 10:04
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de Condé-sur-l'Escaut, dans le Nord, a été jugée jeudi pour l'absentéisme de ses enfants. La mère de famille "très peu investie" a écopé d'une peine de prison avec sursis.

Les policiers ont dû intervenir pour qu'elle se présente devant le juge. Une mère de famille de Condé-sur-l'Escaut, dans le Nord, a été condamnée jeudi 19 à six mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de ses jumeaux de huit ans pendant l'année scolaire 2015-2016.

Ce n'était pas la première fois que la quarantenaire était sanctionnée pour son comportement. Selon le Courrier Picard, elle avait déjà fait l'objet d'une condamnation à un stage de responsabilité parentale. Mais elle ne s'y était pas présentée.

Elle avait donc été convoquée devant le juge le 12 octobre dernier mais encore une fois, la mère n'avait pas fait le déplacement. Les juges avaient donc fait appel à la police jeudi pour s'assurer que la femme "très peu investie" soit présente.

Interrogée par le vice-procureur, elle n'a pas pu se souvenir du nom de l'école de ses enfants ni de ceux leur directeur et de leur maîtresse. Pourtant, elle a assuré que "tout (était) réglé" maintenant qu'elle habitait à Condé-sur-l'Escaut. Elle a aussi expliqué qu'elle n'avait pas reçu les convocations de la justice, et que c'était pour cette raison qu'elle ne s'était pas présentée les fois précédentes.

Ses enfants présentaient un taux d'absentéisme alarmant. A tel point qu'ils étaient "déboussolés" lorsqu'ils se présentaient en classe et avaient de gros retard d'apprentissage.

En plus de sa peine de prison avec sursis, la mère a été contrainte à verser 1.100 euros au conseil départemental pour le compte de ses jumeaux. Aussi, le parquet s'est dit prêt à la condamner à de la prison ferme si la situation ne s'améliorait pas: "on essaie de donner toutes les chances possibles à vos jumeaux, mais par votre faute, on n'y arrive pas".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère de famille ne s'était pas déplacée à ses précédentes convocations.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-