Nordahl L. et Arthur Noyer "ont fait un trajet commun" le soir de la disparition du militaire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nordahl L. et Arthur Noyer "ont fait un trajet commun" le soir de la disparition du militaire

Publié le 20/12/2017 à 10:22 - Mise à jour à 10:31
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nordahl Lelandais et Arthur Noyer ont fait "un trajet commun" dans la nuit du 11 au 12 avril, date à laquelle le jeune militaire a disparu. Les téléphones des deux hommes ont été localisés par les mêmes bornes au même instant.

Le mystère s'épaissit autour de Nordahl Lelandais: déjà soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys, disparue lors d'un mariage fin août en Isère, il est interrogé depuis lundi 18 dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement d'un militaire au printemps à Chambéry, le caporal Arthur Noyer.

Ce dernier, incorporé à la 13e brigade de chasseurs alpins, avait passé une soirée festive dans le quartier du Carré Currial avec des proches avant de rentrer vers 4h du matin et n'a plus donné signe de vie depuis.

Les enquêteurs ont constaté que les téléphones de Nordahl Lelandais et du jeune homme ont "borné" au même endroit et au même moment. De plus, les gendarmes en charge de l'enquête ont désormais la certitude que le militaire et le suspect ont fait "un trajet commun" sur une distance suffisamment longue, le soir de la disparition du premier, pour que leurs téléphones soient localisés par les mêmes bornes au même instant, rapporte RTL.

Lire aussi: Le téléphone de Nordahl L. (affaire Maëlys) localisé là où a disparu Arthur Noyer et le même soir

Arthur Noyer avait été aperçu pour la dernière fois dans le quartier du Carré Curial alors qu'il faisait du stop pour rejoindre sa caserne à Barby, à 6 kilomètres de là. 

Autre élément troublant, lors de la première perquisition au domicile des parents de Nordahl Lelandais à Domessin dans la cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys, du matériel informatique avait été saisi pour être inspecté.

Les analyses de ce dernier ont permis aux enquêteurs de découvrir qu'en avril dernier, le principal suspect de l'affaire Maëlys avait recherché sur différents sites internet des méthodes permettant de faire disparaître un corps. Des recherches "postérieures à la disparition" du jeune chasseur alpin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Nordahl Lelandais et Arthur Noyer ont fait "un trajet commun" dans la nuit du 11 au 12 avril.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-