Nordahl Lelandais affirme qu'Arthur Noyer s'est réincarné en Maëlys

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nordahl Lelandais affirme qu'Arthur Noyer s'est réincarné en Maëlys

Publié le 10/10/2018 à 16:18 - Mise à jour à 16:45
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Nordahl Lelandais, suspecté des meurtres d'Arthur Noyer et de la petite Maëlys ainsi que d'une agression sexuelle sur sa petite-cousine, a été entendu par des experts psychiatres à plusieurs reprises. Il leur a affirmé qu'il était possédé. Les médecins ne sont pas convaincus par les dires du suspect.

Serait-il possédé? C'est en tout cas ce que Nordahl Lelandais a affirmé aux experts psychiatres qui l'ont entendu à plusieurs reprises depuis son incarcération. Le trentenaire est suspect du meurtre d'Arthur Noyer ainsi que de celui de la petite Maëlys.

En outre, l'ancien militaire est aussi soupçonné d'agression sexuelle sur sa petite-cousine.

L'Express s'est procuré un document retraçant les divers entretiens du principal suspect de ces affaires avec les médecins.

Tout d'abord, les experts se sont penchés sur la sexualité du suspect, qui est au cœur des trois affaires.

A voir aussi: Mort d'Arthur Noyer - ses parents ne baissent pas les bras face à Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais leur a avoué préférer les femmes mais avoir déjà eu des rapports sexuels avec des hommes. La première fois avec un individu rencontré sur Internet et une seconde fois avec un couple d'hommes. "C’était une attirance en sachant que je préfère largement les femmes", a assuré l'homme aux médecins.

Il a par contre affirmé n'avoir aucune "attirance sexuelle pour les enfants". Ceci ne concorde pas avec les découvertes des enquêteurs qui ont mis à jour le fait qu'il consultait des sites pédopornoraphiques avant son incarcération.

Il leur a ainsi expliqué être persuadé d'être possédé. "La nuit, des fois, je suis tiré de mon lit, de mon corps, c’est comme un autre qui me vole, qui me prend, depuis que je suis tout petit j’ai l’impression qu’on me filme et qu’on m’écoute comme si tout le monde était en lien et pas moi", leur a-t-il confié sans les convaincre.

Il a aussi évoqué la mort d'Arthur Noyer, sa première victime qu'il a tué -au cours d'une bagarre selon lui- le 12 avril 2017. Il a expliqué qu'il espérait qu'il soit toujours vivant, et qu'il l'avait déposé au bord d'une route pour "qu’une voiture vienne le récupérer".

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, c'est au tour de la jeune Maëlys de croiser la route de cet ancien maître-chien. Il a assuré avoir frappé la fillette alors qu'elle était dans sa voiture et demandait à rentrer près de ses parents.

"Je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi. Maëlys me voulait du mal", a indiqué le suspect. Il a en outre expliqué que ce n'était "pas Maëlys qui l'attaquait" mais bien sa première victime Arthur Noyer qui "était revenu en elle".

Dans leur rapport, les psychiatres ont conclu que Nordahl Lelandais présentait "une personnalité clivée de type pervers". Une partie de lui "est à peu près en adéquation avec la réalité" alors que l'autre "fonctionne en dépit des interdits", pas sûr donc que les psychiatres aient cru des problèmes mentaux permettant de parler d'irresponsabilité.

Ils ont par ailleurs souligné la "dangerosité criminologique" du trentenaire qui présente selon eux un gros risque de récidive.

A lire aussi:

Affaire Maëlys: le "regard noir de pervers" de Nordahl Lelandais sur la mère

Affaire Maëlys: pour le père, Nordahl Lelandais "cache encore la vérité"

Mort de Maëlys: Nordahl Lelandais vers la reconnaissance du meurtre?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nordahl Lelandais a expliqué être possédé aux experts psychiatres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-