Nordahl Lelandais "éduqué à devenir plus fort" par l'armée

Nordahl Lelandais "éduqué à devenir plus fort" par l'armée

Publié le 16/04/2018 à 14:52 - Mise à jour à 15:00
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le passage de Nordahl Lelandais à l'armée lui aurait permis de développer une importante résistance à la pression des enquêteurs pendant de long mois. "On l’a éduqué pour devenir plus fort", a expliqué son ancien commandant.

La passé militaire de Nordahl Lelandais lui a-t-il permis de tenir face aux enquêteurs? C'est ce que semble croire le commandant Alain Gausse, qui l'a eu sous ses ordres au 132e bataillon cynophile de l'armée de terre, basé à Suippes. Ce dernier es longuement revenu sur l'engagement du principal suspect dans les affaires Maëlys et Noyer dans l'émission Sept è huit de TF1 diffusée dimanche 15.

L'officier se souvient également de l'instabilité de l'ancien maître-chien qui, selon son témoignage, aurait mis le feu à sa chambre en y fumant du cannabis. Nordahl aurait laissé un mauvais souvenir à ses camarades, celui d'une personne "taciturne, peu sociable, pas du tout fait pour être maître-chien". Pour obtenir quelques chose de son chien il se montrait violent avec l'animal: "il le martyrisait un peu".

Lire aussi - Nordahl Lelandais est-il impliqué dans la disparition de Nelly Balmain?

Malgré une carrière militaire peu glorieuse, son passage au 132e bataillon cynophile aurait pu lui permettre de développer une importante résistance et une force de caractère qui lui a permit de tenir tête aux enquêteurs pendant de long mois. C'est du moins ce que pense son ancien officier.

"Il a appris la manière de se comporter face à l'adversité. Tous les entraînements (qu'il a suivis, NDLR) ont peut être renforcé ce double visage. On l’a éduqué pour devenir plus fort. On nous apprend à être relativement dur, à s’endurcir au niveau psychologique et au niveau physique et je pense qu'il a profité de ça", a expliqué le commandant Alain Gausse.

On apprendra également dans ce long reportage sur la passé de Nordahl Lelandais qu'il a pratiqué la boxe thaïlandais pendant quatre ans.

Voir: Outre Maelys et Arthur Noyer, Nordahl Lelandais mêlé à d'autres morts?

Un pôle entier d'enquêteurs a été affecté à remonter l'itinéraire de Nordahl Lelandais sur plusieurs années. Sur cette période, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les autorités ont répertorié une quinzaine de disparitions non résolues dans lesquelles le meurtrier de Maëlys de Araujo et d'Arthur Noyer pourrait être impliqué.

Il s'agit des cas Ahmed Hamadou (45 ans), Jean-Christophe Morin (23 ans)Adrien Fiorello (22 ans), Stéphane Chemin (33 ans), Malik Boutvillain (32 ans), Nicolas Suppo (30 ans), Georgette Bonnet (79 ans)Coralie Moussu (32 ans) et Antoine Zoia (16 ans), Nordine Seghiri, Rachid Rameche, Lucie Roux, Florent Bonnet, Anne-Charlotte Poncin et Nelly Balmain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"On l’a éduqué pour devenir plus fort", a expliqué l'ancien officier de Nordahl Lelandais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-