Nordahl Lelandais "grand homme" et insultes envers Maëlys: six mois avec sursis

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nordahl Lelandais "grand homme" et insultes envers Maëlys: six mois avec sursis

Publié le 22/06/2018 à 12:42 - Mise à jour à 12:55
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 27 ans a écopé ce vendredi de six mois de prison avec sursis pour avoir insulté la petite Maëlys et encensé son meurtrier présumé Nordahl Lelandais. Son avocat a annoncé faire appel.

L'affaire Maëlys/Nordahl Lelandais a été l'enjeu de nombreux commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, avec les débordements désormais inhérents à ces situations. L'un d'eux s'est terminé au tribunal avec six mois de prions avec sursis à la clé pour l'auteur du message.

Un Mosellan de 27 ans a été condamné ce vendredi 22 pour "apologie publique de crime". Il avait encensé Nordahl Lelandais -qui a avoué avoir tué la fillette en août dernier, involontairement selon lui- et insulté la victime sur Facebook.

Voir: Mort de Maëlys - un homme insulte la fillette et félicite Nordahl

Dans ce message, en plus de s'en prendre à la mémoire de la fillette, disant d'elle que c'était "une gamine moche", il demandait à ce que Nordahl Lelandais soit "admiré et respecté". Son commentaire avait suscité de nombreuses réactions et Facebook avait reçu plusieurs signalements. Les enquêteurs de l'office central de lutte contre la cybercriminalité de Pontoise ont été saisis de l'affaire et ont mis la main sur le suspect (un certain Mickaël G.), localisé grâce à son adresse email.

La peine prononcée est inférieure aux réquisitions du parquet qui demandait dix mois de prison dont deux à quatre ferme. Un jugement cependant décrit comme "hallucinant et scandaleux", par l'avocat de la défense qui a annoncé faire appel, rapporte Le Parisien.

Lire aussi: De Nordahl Lelandais à l'opératrice du Samu, que risquent ceux qui les menacent sur Internet

Pour se justifier, l'homme "dit qu’il n’avait pas de mauvaises intentions. Il a tenu ces propos sur un forum pour faire réagir les gens qui n’avaient pas réagi avec autant d’émoi à la mort d’un enfant maghrébin, assassiné dans les mêmes conditions", a déclaré le procureur.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme avait écrit que Nordahl Lelandais devait être "admiré et respecté".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-