Nordahl Lelandais tueur en série? Les enquêteurs vont rouvrir 40 dossiers

Nordahl Lelandais tueur en série? Les enquêteurs vont rouvrir 40 dossiers

Publié le 18/02/2019 à 09:59 - Mise à jour à 10:04
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La cellule Ariane, chargée depuis début 2018 d'examiner 900 affaires non résolues susceptibles d'avoir un lien avec Nordahl Lelandais, a retenu une quarantaine de dossiers qui vont devoir être approfondis afin d'établir, si oui ou non, le tueur de la petite Maëlys et d'Arthur Noyer a une quelconque responsabilité dans ces cas-là.

Début 2018, la cellule Ariane (créée au sein du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise) a été chargée d'examiner 900 dossiers d'affaires non résolues pouvant potentiellement être reliés à Nordahl Lelandais.

Sur ces 900 dossiers, une quarantaine a retenu l'attention des enquêteurs qui vont désormais devoir approfondir chaque cas pour établir si oui ou non le meurtrier de la petite Maëlys et d'Arthur Noyer est impliqué dans ces affaires-là.

Selon l'information révélée ce lundi par RTL, chacun des 900 dossiers a été examiné scrupuleusement et classé notamment en fonction de l'âge des victimes, de leurs sexes, de la date, et surtout, du lieu de disparition.

Lire aussi: Nordahl Lelandais - serial killer ou pervers sexuel? Les révélations de l'expertise psychiatrique

Mais la quarantaine de dossiers désormais isolés va maintenant être passée au crible par les enquêteurs, qui vont devoir approfondir leurs recherches, recouper leurs informations, et éventuellement interroger Nordahl Lelandais sur ces affaires-là si un lien potentiel est finalement mis en lumière.

Pour l'heure, le trentenaire placé en détention après ses aveux sur la mort de la petite Maëlys, est mis en cause dans quatre affaires: les meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer, et les agressions sexuelles de deux petites cousines âgées de 4 et 6 ans au moment des faits.

Et aussi:

Affaire Maëlys: l'introuvable troisième téléphone de Nordahl Lelandais

Maëlys: Nordahl Lelandais reconnaît ses penchants pédophiles

Pour Sven Lelandais, Nordahl "n'était pas seul" quand Maëlys est morte

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La cellule Ariane va approfondir 40 dossiers d'affaires non résolues pour voir s'il existe un lien avec Nordahl Lelandais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-