Nourrice, elle droguait les enfants pour aller se faire bronzer

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nourrice, elle droguait les enfants pour aller se faire bronzer

Publié le 12/03/2018 à 16:55 - Mise à jour à 17:06
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

January Neatherlin, qui se disait nourrice, a été condamnée à 21 ans de prison vendredi dans l'Oregon aux Etats-Unis. En charge de sept enfants, elle les droguait chaque jour pour pouvoir aller faire du sport et se faire bronzer.

January Neatherlin, âgée de 32 ans, a été condamnée vendredi 9 à 21 ans et quatre mois de prison ferme dans l'Etat de l'Oregon. Nourrice autoproclamée, elle tenait une crèche à domicile et y accueillait chaque jours sept enfants âgés de moins de cinq ans.

La crèche prénommée "Les Petits rires" était située à Bend, sur la côte ouest des Etats-Unis. Les parents n'y avaient accès de 11h à 14 chaque jour, officiellement pour que les enfants aient un temps de repos après le repas.

A voir aussi: Viols et agressions sexuelles sur mineurs - un membre du conservatoire de Tours mis en examen

Mais en vérité, la nourrice droguait les enfants pour pouvoir s'éclipser des lieux, pratiquer son sport quotidien et parfaire son bronzage selon le Daily Mail.

"Il n'y a pas de place dans notre société pour des monstres comme celui-ci. January n'a aucun respect pour la vie humaine", a dénoncé un des parents à la barre vendredi.

La nounou a été dénoncée par un ex. La police a pris l'information très au sérieux et est allée vérifier les faits il y a maintenant un an. Et en effet, à 11h les agents ont pu voir January Neatherlin en train de monter dans sa voiture pour aller vaquer à ses occupations.

Dans la crèche les sept enfants, dont le plus jeune était âgé de seulement six mois, étaient entassés dans une pièce.

Certains d'entre eux ont encore des séquelles des sévices qu'ils ont subis par la faute de leur nounou: syndrome du bébé secoué, troubles comportementaux ou encore difficultés à s'endormir.

Après enquête, il a aussi été prouvé que la nourrice autoproclamée n'avait en fait aucun diplôme l'autorisant à exercer la profession. Au tribunal, elle s'est excusée face aux parents en leur expliquant que "tout le monde fait des erreurs".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




January Neatherlin a été condamnée à 21 ans et quatre mois de prison pour avoir régulièrement drogué les enfants dont elle avait la charge.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-