Nouvelle-Calédonie: la dengue fait un septième mort

Nouvelle-Calédonie: la dengue fait un septième mort

Publié le 18/04/2017 à 13:11 - Mise à jour à 13:20
©EID Méditerranée / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'épidémie de la dengue se répand en Nouvelle-Calédonie. Ce mardi le gouvernement a annoncé la mort d'une femme de 57 ans. C'est le septième décès lié à la maladie depuis janvier.

En Nouvelle-Calédonie, une femme de 57 ans est décédée après avoir contracté la maladie de la dengue, a annoncé ce mardi 18 le gouvernement calédonien, cité par plusieurs médias. Ce décès porte à sept le nombre de victimes depuis le mois de janvier, date de début de l'épidémie.

La victime a été hospitalisée mercredi 12. Fragilisée par "des complications de la dengue" et "des pathologies antérieures", elle est décédée trois jours après son admission dans l'établissement de santé a indiqué le gouvernement. Sa disparition s'ajoute à celle de six autres personnes atteintes par cette maladie depuis début janvier. Certaines d'entre elles n'avaient pas d'antécédents médicaux. La dengue est une maladie virale qui est transmise par le moustique Aedes aegypti.

La semaine dernière le territoire a été secoué par le passage du cyclone Cook. Ses pluies diluviennes ont entrainé une multiplication des gîtes larvaires. Un appel à la vigilance a donc été renouvelé ce mardi 18 par les autorités locales qui appellent à la vigilance. La direction des affaires sanitaires et sociales de Nouvelle-Calédonie a annoncé que l'épidémie toujours en cours a provoqué, pour le moment, 2.400 cas de dengues recensés.

Les autorités sanitaires ont estimé que l'épidémie de dengue n'a pas encore atteint son pic le plus élevé malgré la fin de l'été austral.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les autorités sanitaires ont estimé que l'épidémie de dengue n'a pas encore atteint son pic le plus élevé malgré la fin de l'été austral.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-