Nouvelle-Zélande: des gangs de bikers "montent la garde" devant des mosquées

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nouvelle-Zélande: des gangs de bikers "montent la garde" devant des mosquées

Publié le 25/03/2019 à 12:10 - Mise à jour à 12:25
©MICHAEL BRADLEY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des motards néo-zélandais "montent la garde" devant des mosquées après l'attentat de Christchurch qui a fait 50 victimes en Nouvelle-Zélande. Il s'agit d'un geste de "soutien" afin que la communauté musulmane puisse prier "sans crainte".

Ils disent vouloir "éviter de nouveaux massacres". Des gangs de bikers à la réputation plus que sulfureuse ont décidé de monter la garde devant les mosquées de Nouvelle-Zélande pour permettre aux fidèles de se sentir en sécurité en allant prier après le tragique attentat de Christchurch le 15 mars dernier qui a coûté la vie à 50 personnes

Sonny Fatu, président de Waikato Mongrel Mob (un club de motards), a proposé de protéger la mosquée Jamia Masjid à Hamilton, dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, dans un geste "de soutien" garantissant que la communauté musulmane puisse prier "sans crainte". "Nous soutiendrons et assisterons nos frères et sœurs musulmans aussi longtemps qu'ils auront besoin de nous", a-t-il expliqué au journal néo-zélandais Stuff.

Et d'ajouter: "Un représentant (de la mosquée, NDLR) nous a contacté et nous a dit que certains de nos frères et sœurs musulmans craignaient pour leur sécurité le vendredi pendant leur prière. Nous nous sommes demandé si nous pouvions organiser un service de sécurité qui leur permettrait de prier en paix et sans peur".

Lire aussi - Nouvelle-Zélande: enquête nationale officielle sur le massacre des mosquées

Les motards ont précisé qu'ils s'habilleraient de façon "approprié", ne seraient pas armés et qu'ils assureront pacifiquement la sécurité des fidèles. Le président de l'association des musulmans d'Hamilton, le docteur Asad Mohsin, a remercié les bikers pour leur geste et les a invité à entrer dans la mosquée pour partager un instant de prière. "Tout cela nous donne la force de surmonter le chagrin que nous vivons", a-t-il ajouté.

D'autres gangs de bikers ont emboité le pas du Mongrel Club, à l'image du Black Power, des Hells Angels et du King Cobras.

Les groupes de motards ont très mauvaise réputation en Nouvelle-Zélande en raison de leur participation au trafic de drogue sur l'archipel. Leurs règlements de comptes sont souvent meurtriers.

Voir:

La Nouvelle-Zélande organise vendredi une cérémonie du souvenir pour les victimes des mosquées

Christchurch: une semaine après, la Nouvelle-Zélande rend hommage aux victimes

La Nouvelle-Zélande interdit les fusils d'assaut, les Etats-Unis en sont loin

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des motards néo-zélandais "montent la garde" devant des mosquées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-