Nouvelle-Zélande: une sculpture géante en forme de pénis fait polémique

Nouvelle-Zélande: une sculpture géante en forme de pénis fait polémique

Publié le 16/02/2015 à 20:54 - Mise à jour le 17/02/2015 à 12:03
©Capture d'écran 3 News
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Une sculpture géante, située entre deux bâtiments à Auckland (Nouvelle-Zélande), a provoqué de vives réactions. Pour le créateur, cette œuvre représente seulement un nuage mais pour les passants, ce n'est rien d'autre qu'un pénis avec des testicules.

Après le "plug anal" de la place Vendôme à Paris, une œuvre d'art en forme de pénis fait polémique en Nouvelle-Zélande. Baptisée Transit Cloud, la sculpture installée en hauteur entre deux bâtiments à Auckland est censée représenter un nuage selon son concepteur, Gregor Kregar. Mais pour les passants et les habitants qui résident dans le quartier, cette œuvre laisse peu de place à l'interprétation. Si pour eux l'installation ressemble bien à quelque chose, ce n'est pas un nuage mais davantage à un pénis et ses testicules. Interrogés par le journal local New Zealand Herald, les passants ont tous ou presque la même réaction: "Oh mon dieu, c'est un zizi et des boules", s'est exclamé l'un d'entre eux. "C'est sans nul doute un pénis. Qu'est-ce-que ça pourrait être d'autre sinon?" s'interroge de son côté une femme accompagnée de ses deux enfants.

Face aux critiques, Gregor Kregar reste formel. L'artiste affirme n'avoir pas du tout eu l'intention de donner un aspect phallique à sa sculpture. Selon lui, elle prendra un aspect différent une fois que les 50 mètres de néons, qui seront installés dans les semaines à venir, éclaireront l'intérieur de son œuvre. "Techniquement tout peut être phallique, comme un arbre, un lampadaire", a-t-il expliqué à l'agence australienne Fairfax Media. "J'ai étudié l'art et le dessin pendant de nombreuses années et je ne suis jamais tombé sur un phallus fait de milliers de triangles et long de six mètres", a-t-il ajouté.

Commandée par la ville pour apporter un peu de gaieté dans le quartier de New Lynn, l'œuvre d'art a tout de même coûté 130.000 euros à la municipalité.

Dans un registre assez proche, le Transit Cloud n'est pas sans rappeler The Tree de l'artiste américain Paul McCarthy, le sapin de Noël géant installé en octobre dernier à Paris sur la place Vendôme. Cette œuvre qui avait été vandalisée, avait immédiatement fait polémique pour sa ressemblance avec un jouet pour adultes: le plug anal.

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Signée Gregor Kregar, cette sculpture en forme de "pénis" fait polémique à Auckland en Nouvelle-Zélande.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-