Noyade sèche: un petit garçon de 4 ans boit la tasse et meurt plusieurs jours après

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Noyade sèche: un petit garçon de 4 ans boit la tasse et meurt plusieurs jours après

Publié le 13/06/2017 à 10:42 - Mise à jour à 10:49
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un petit garçon de quatre ans est mort à Houston, aux Etats-Unis, de noyade, plusieurs jours après avoir bu la tasse lors d'une sortie en famille. Ses parents ne se sont pas inquiétés de son état de santé et samedi, il s'est réveillé en criant "avant de rendre son dernier souffle".

C'est une cause de décès encore méconnue mais la multiplication des cas commence à interpeller les autorités sanitaires à travers le monde. Un petit garçon de quatre ans, prénommé Francisco, est mort samedi 10 à Houston (Texas), aux Etats-Unis. Il a été victime d'une noyade sèche (ou noyade secondaire).

Huit jours avant son décès, il était allé se baigner avec ses parents près d'une digue au Texas et avait bu la tasse. Son père a expliqué au site américain Eyewitness News que son fils était ressorti le ventre anormalement gonflé mais lui et son épouse ne se sont pas inquiétés outre mesure. Pensant que cela allait vite passer. Mais samedi, Francisco s'est réveillé en criant et "a rendu son dernier souffle".

Tara, sa maman, a également confié sa détresse et a raconté les quelques minutes durtant lesquelles les secours ont tenté de sauver son fils. En vain. "Une infirmière est venue et nous a expliqués que c'était une noyade sèche. Ses poumons étaient remplis d'eau. Les médecins ne pouvaient plus rien faire pour lui" a-t-elle expliqué.

Ce fait divers rappelle douloureusement que la mort par noyade n'est pas forcément instantanée. La noyade se définit comme une insuffisance respiratoire due à du liquide infiltré dans les poumons (une petite quantité est suffisante). Ce qui provoque un manque d'oxygène et peut mener à une crise cardiaque. La noyade peut intervenir généralement jusqu'à 72 heures après. Un délai de huit jours, comme dans le cas de Francisco, est extrêmement rare.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un petit garçon de quatre ans est mort samedi aux Etats-Unis. Il a été victime de noyade sèche (ou noyade secondaire). (illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-