Noyades: un week-end meurtrier en France

Noyades: un week-end meurtrier en France

Publié le 18/06/2019 à 13:51 - Mise à jour à 14:05
© MARIUS BECKER / DPA/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le week-end dernier a été particulièrement meurtrier en France et au moins trois noyades ont été recensées dans le pays. Deux enfants de trois ans sont décédés dans les Pyrénées-Orientales et en Haute-Garonne alors qu'un jeune homme de 19 ans a perdu la vie en Gironde.

L'été est de retour et avec lui, le drame des noyades. Le week-end dernier a ainsi été particulièrement meurtrier en France puisqu'au moins trois personnes sont décédées.

Dimanche après-midi vers 16h45, les pompiers sont intervenus pour l'un de ces incidents dramatiques survenu dans une piscine privée de Lapeyrousse-Fossat, près de Toulouse.

Ils ne sont pas parvenus à réanimer la petite victime âgée trois ans qui avait échappé à la surveillance de ses parents selon 20 Minutes.

A voir aussi: Pyrénées-Orientales: un enfant de trois ans meurt noyé, happé par une buse

Un autre drame s'est produit le même jour dans les Pyrénées-Orientales. Pour des raisons encore inconnues, une enfant du même âge aurait glissé dans un canal alors qu'il jouait.

Il a été happé par une buse (un tuyau d'évacuation du canal). Le courant était fort à cet endroit, la famille n'a pas pu le récupérer.

Peu après 19h lundi, un jeune homme de 19 ans s'est noyé dans le lac de Bègles alors qu'il s'y baignait avec des amis en Gironde d'après France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Les pompiers ont pu repêcher son corps mais n'ont pas réussi à le réanimer.

Chaque années et malgré les consignes de prévention, 1.000 personnes décèdent des suites d'une noyade en France. C'est d'ailleurs la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

A lire aussi:

Noyades: près de 600 morts entre juin et septembre 2018

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-