Nu, il voulait "faire l'amour à la nature" et termine au commissariat

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nu, il voulait "faire l'amour à la nature" et termine au commissariat

Publié le 19/01/2018 à 14:38 - Mise à jour à 14:43
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 52 ans a été interpellé jeudi par les forces de l’ordre à Vals-Près-le-Puy, en Haute-Loire, où il achevait une balade en pleine forêt, totalement dénudé. "J’avais envie de faire l’amour avec la nature", a-t-il expliqué.

Sa séance d'effeuillage champêtre l'a conduit au poste de police. Un habitant du Puy-en-Velay a été interpellé, jeudi 18, par la police. L'individu se promenait nu dans un chemin forestier à la sortie de la commune de Vals-Près-le-Puy (Haute-Loire), ce qui a intrigué d'autres promeneurs qui n'ont pas hésité à alerter les forces de l'ordre. Il a été placé en garde à vue.

Lors de cette dernière, il a été interrogé par les forces de l'ordre, surprises de cette pratique qui les a interloqués au vu des températures basses en cette saison. L’homme de 52 ans a confirmé aux policiers qu’il était un adepte du naturisme et n'était pas indisposé par la faible chaleur de ce mois de janvier: "les températures étaient correctes pour moi. J’ai eu envie de me dévêtir, j’ai vu des promeneurs au loin, je me suis caché mais un peu tard. Ils m’ont vu", rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi - Lamballe: les gendarmes le retrouvent nu, il avait perdu un pari

Et d'ajouter pour expliquer son geste surprenant: "J’avais envie de faire l’amour avec la nature". Sa garde à vue a été levée dans la foulée et l'homme a écopé d'un simple rappel à la loi. Les enquêteurs lui ont notamment expliqué que les faits d’exhibitionnisme sont punis d’un an d’emprisonnement. 

En octobre dernier, un homme de 68 ans avait été interpellé dans des circonstances similaires dans l’Ain à Péronnas, dans la forêt de Seillon. Après avoir été conduit au commissariat de police, cet individu a notamment expliqué qu’il était encore "très bien conservé" pour son âge et qu’il voulait "faire profiter les autres" de son "joli corps".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le promeneur nu a écopé d'un rappel à la loi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-