"Nuit debout" des abattoirs: militants antispécistes et éleveurs face à face

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Nuit debout" des abattoirs: militants antispécistes et éleveurs face à face

Publié le 27/09/2017 à 10:10 - Mise à jour à 10:25
© GEORGES GOBET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'association 269 Life Libération Animale a organisé mardi une opération "Nuit debout" devant plusieurs abattoirs de France pour dénoncer les souffrances animales. Les éleveurs se sont invités sur place pour dénoncer un discours qui menace l'existence de leur métier.

Militants de la cause animal d'un côté et barbecues de l'autres. L'association antispéciste 269 Life Libération Animale a organisé mardi 26 des rassemblements devant plusieurs abattoirs de France afin de dénoncer "l'holocauste animal" et appeler à la "déconstruction de l'industrie de l'exploitation animale".

Un appel à la mobilisation qui n'a pas été entendu que par les sympathisants de cette cause. En effet, sur plusieurs sites, les éleveurs étaient également au rendez-vous pour organiser des contre-manifestations et rappeler que leur survie dépend de la consommation de viande et des abattoirs. C'est donc à grand renfort de barbecue qu'ils ont voulu dénoncer les "mensonges" des végans et critiqué une "mode" qui pourrait avoir raison de leurs emplois, tout en défendant le bien-être animal.

Face à ce que 269 Life Libération Animale a surnommé la "Nuit debout devant les abattoirs" se sont donc affichés des slogans tels que "Sauve un paysan, mange un vegan" ou "Touche pas à mon entrecôte". Quelques tentatives de débats ou d'échanges verbaux un peu plus musclés ont eu lieu, mais les forces de l'ordre n'ont pas eu à intervenir.

Les récents scandales sanitaires et le souci croissant du bien-être animal -notamment issu des vidéos choc diffusé par l'association L214- ainsi que des considérations environnementales ont donné un écho de plus en plus important ces dernières années aux mouvements luttant contre la consommation de viande.

Inquiets, les éleveurs dénoncent notamment un message qui prétendrait militer pour une consommation "raisonnée" de viande -principe généralement accepté- mais dont le but est la généralisation du véganisme, qui implique la disparition de leur profession.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Militants antispécistes et paysans se sont retrouvés devant les abattoirs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-