Obèse, elle tue son compagnon en s'asseyant sur lui

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Obèse, elle tue son compagnon en s'asseyant sur lui

Publié le 04/12/2018 à 09:59 - Mise à jour à 10:03
© Mandel Ngan / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme de 44 ans a plaidé coupable lundi pour le meurtre de son compagnon. Obèse, elle s'est assise sur lui. L'homme, qui avait le même âge qu'elle, a suffoqué jusqu'à la mort. Elle encourt jusqu'à 36 ans de prison.

Windi Thomas, une Américaine de 44 ans, a récemment tué son compagnon, Keeno Butler, en le faisant suffoquer jusqu'à la mort. L'homme, qui avait le même âge qu'elle, est décédé car elle s'est assise sur lui.

La quadragénaire a attaqué son petit ami avec un pied de table puis elle l'a bloqué avec le poids de son corps. Pesant beaucoup moins qu'elle, il n'a pas pu bouger et a vite arrêté de respirer.

Obèse, elle pèse plus de 133 kilos. Lui dépassait à peine les 57 kilos au moment du meurtre.

Lundi 3 décembre, devant le tribunal d'Erié en Pennsylvanie (Etats-Unis), Windi Thomas a plaidé coupable de meurtre au troisième degré.

Mais son avocat a avancé la thèse accidentelle, plaidant qu'elle avait beaucoup bu au moment de l'accident et qu'elle n'avait donc pas fait exprès de l'écraser sous son poids.

Lire aussi: elle tue son compagnon, le découpe et le sert à manger à des ouvriers

Mark Del Duca, l'avocat de la prévenue, a d'ailleurs justifié la bonne foi de sa cliente en expliquant qu'elle avait elle-même appelé la police en se rendant compte de ce qu'elle venait de faire.

Mais d'après les faits, Windi Thomas ne s'est pas simplement assise sur son compagnon. Elle l'a violemment frappé avec un pied de table et a aussi tenté de le poignarder. Le corps a été retrouvé avec des plaies aux mains et à la tête.

L'accusée connaîtra le 21 décembre prochain la peine de prison qui lui sera infligée. Elle risque jusqu'à 36 ans de réclusion criminelle, mais pourra n'en effectuer que 18 si elle se comporte bien en détention.

Et aussi:

Son compagnon diffuse leur sextape, elle lui sectionne le pénis au sécateur

Un détenu avoue 90 meurtres, l'Amérique découvre l'un de ses pires tueurs en série

Obèse, amputé et vivant au milieu des cafards, il est finalement hospitalisé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une Américaine obèse a plaidé coupable pour le meurtre de son compagnon, qu'elle a tué en s'asseyant dessus.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-