Offerts à un zoo à cause du coronavirus, cinq perroquets gris insultent les visiteurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Offerts à un zoo à cause du coronavirus, cinq perroquets gris insultent les visiteurs

Publié le 07/10/2020 à 12:15
LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
L’épidémie de coronavirus a parfois des conséquences pour le moins insolites. Dans le comté de Lincolnshire, en Grande-Bretagne, le parc zoologique a dû écarter cinq perroquets gris qui passaient leur temps à insulter les clients.
 
Quel rapport avec la Covid-19 ? Il se trouve que la crise sanitaire pousse des propriétaires à donner leur animal à des structures spécialisées. 
 
Véritable sanctuaire de perroquets, le Lincolnshire Wildlife Park s’est ainsi retrouvé avec, entre autres, cinq perroquets gris d’Afrique, venus de cinq maisons différentes.
 
Logiquement, la direction du parc animalier a décidé de leur faire passer ensemble la période de quarantaine. Mauvaise idée…
 
Les perroquets jaco passent beaucoup de temps à interagir socialement et sont les plus aptes à apprendre à parler. Le groupe a ainsi sympathisé durant la quarantaine, en s’apprenant mutuellement des obscénités. 
 
Insultes et obscénités
 
Les oiseaux ont vécu l’amusement du personnel du parc devant leur langage grossier comme un encouragement. Et c’est ensemble qu’ils ont été exposés au public.
 
Deuxième mauvaise idée...
 
Moins de vingt minutes après l’ouverture du parc, le quintet a commencé par insulter le premier client qui venait admirer les nouveaux pensionnaires. 
 
Quant au groupe de visiteurs qui a suivi, il a eu droit à une volée d’obscénités. 
 
Si le public s’est montré amusé par la situation, la direction du parc a pris la décision de mettre les perroquets gris à l’abri des regards (et des oreilles). Le week-end approchant, de nombreux enfants allaient se promener dans les allées. 
 
Nos paros grossiers se retrouvent donc dans un enclos retiré, en compagnie d’autres perroquets – le parc en abrite plus de 1000. Espérons que leurs congénères sauront leur apprendre les bonnes manières ! 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le perroquet gris d'Afrique apprend facilement le langage humain

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-