Oise: le père pédophile violait ses deux filles depuis l'enfance, faisant un enfant à l'une d'elles

Oise: le père pédophile violait ses deux filles depuis l'enfance, faisant un enfant à l'une d'elles

Publié le 24/08/2017 à 06:54 - Mise à jour à 08:16
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un père de famille, pédophile présumé, a été mis en examen mercredi dans l'Oise pour "viols sur mineurs de 15 ans par un ascendant". Il est soupçonné d'avoir fait un enfant à l'un de ses filles.

Le récit fait par Le Parisien de cette sordide affaire fait froid dans le dos. Un homme de 48 ans a été placé en garde à vue mercredi 23 par les gendarmes de l'Oise. Il est soupçonné de viols sur ses deux filles. Les faits auraient débuté dès l'enfance des fillettes, soit en 1998, et se seraient poursuivis jusqu'à aujourd'hui. Au terme de sa garde à vue, le suspect, résidant dans un village près de Grandvilliers a été mis en examen pour viols sur mineurs de 15 ans par un ascendant. 

Comble de l'horreur, l'une des jeunes filles du mis en examen serait finalement tombée enceinte suite aux viols répétés de son père. C'est d'ailleurs l'accouchement de cette jeune femme de 22 ans, en janvier dernier, qui a permis de révéler les faits au grand jour. Au personnel médical qui lui demandait qui était le père de l'enfant, elle a répondu "le père, c'est mon père" rapporte le journal.

Devant ce terrible aveu, des tests de paternité ont été réalisés sur le nouveau-né par le laboratoire d’analyse de la gendarmerie, l'analyse ADN confirmant les dires de la jeune femme. Une enquête a été ouverte pour viol par le procureur de la République de Beauvais suite à cette révélation. "Même si rien ne prouve que les dernières relations sexuelles se sont déroulées sous contrainte, les premières auraient eu lieu quand la jeune femme et sa sœur étaient mineures", précise le quotidien. La mère de l'enfant, depuis placé, a expliqué que les actes d'inceste de leur père ont débuté quand elle avait 8 ans, suite au divorce de ses parents. Elle avait porté plainte à deux reprises contre son ascendant mais avait fini par les retirer, par crainte "de ne pas être crue".

De son côté, le père de famille pédophile, accusant une légère "déficience mentale" n'a pas cherché à nier les faits qui lui sont reprochés. "Il a expliqué avoir des pulsions et avoir trouvé de l’affection auprès de ses filles", a fait savoir au Parisien une source proche du dossier. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le suspect a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-