Oise: Olivier Garnier, un ancien complice du braqueur Redoine Faïd interpellé

Oise: Olivier Garnier, un ancien complice du braqueur Redoine Faïd interpellé

Publié le 26/07/2018 à 09:36 - Mise à jour à 09:39
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un ancien complice de Redoine Faïd a interpellé lors d'un contrôle routier lundi dans l'Oise. Olivier Garnier avait été condamné à six ans de prison au cours du procès pour le braquage raté qui avait coûté la vie en 2010 à une policière municipale, Aurélie Fouquet.

Les autorités assurent que son arrestation n'a rien à voir avec la cavale de Redoine Faïd mais le timing interroge. Olivier Garnier, ancien complice du braqueur multirécidiviste, a été interpellé lundi 23 dans l'Oise au cours d'un contrôle routier. L'homme faisait l'objet d'une fiche de recherche afin qu'il purge une peine de prison à laquelle il avait été condamné pour le braquage raté qui avait coûté la vie en 2010 à une policière municipale, Aurélie Fouquet, à Villier-sur-Marne.

Comme le rapporte Le Parisien, il a été écroué mardi 24 au centre pénitentiaire de Liancourt dans l'Oise. Au cours du procès du meurtre d'Aurélie Fouquet, le suspect faisait partie des huit hommes poursuivis dont Redoine Faïd. "Olivier Garnier n’avait toutefois pas fait l’objet d’un mandat de dépôt et n’avait pas été incarcéré immédiatement après le verdict en appel. Il ne s’était jamais présenté pour purger sa peine" de six ans de prison, précise le quotidien.

Voir - Sarcelles: Redoine Faïd aurait abandonné une voiture contenant des explosifs sur un parking 

Une coïncidence troublante alors que Redoine Faïd a échappé de peu aux gendarmes: trois semaines après son évasion spectaculaire d'une prison de Seine-et-Marne, le braqueur Redoine Faïd a été repéré mardi à bord d'une voiture transportant des explosifs à Sarcelles. Véhicule que lui et son complice ont ensuite abandonné dans un parking souterrain avant de prendre la fuite à pied.

Pour l'heure, aucun lien n'a été fait entre Olivier Garnier et la cavale du braqueur mais "la question du maintien des relations" entre les deux hommes se pose selon une source policière qui a témoigné au Parisien.

Le 1er juillet, Redoine Faïd s'était une nouvelle fois fait la belle, aidé par un commando armé qui avait pris en otage un pilote d'hélicoptère. Deux hommes, équipés de fusils d'assaut de type kalachnikov et de disqueuses, avaient sauté de l'appareil qui survolait la cour d'honneur du centre pénitentiaire de Réau, près de Melun. Après avoir scié plusieurs portes et lâché des fumigènes, ils avaient récupéré leur complice au parloir.

Cette spectaculaire opération a relancé le débat sur la sécurité des prisons françaises.

Lire:

Evasion de Redoine Faid: l'enquête désormais confiée à des juges d'instruction

La traque de Redoine Faïd continue, Belloubet défend le choix de la prison

Evasion de Redoine Faïd: les surveillants ont eu du mal à convaincre la police

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Olivier Garnier, ancien complice de Redoine Faïd, a été interpellé lundi dans l'Oise.

Newsletter





Commentaires

-