Oise: un enseignant mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Oise: un enseignant mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

Publié le 19/02/2018 à 10:59 - Mise à jour à 11:07
© PATRICK HERTZOG / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Suspendu par son académie depuis le 29 janvier, un professeur d'un lycée catholique de Senlis dans l'Oise a été mis en examen pour viols et agressions sexuelles vendredi. Il a été libéré sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer toute profession en lien avec des mineurs.

Un professeur de physique-chimie âgé de 30 ans, exerçant au sein du lycée privé Saint-Vincent à Senlis dans l'Oise, a été mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs vendredi 16, selon une information révélée par Le Parisien.

Le procureur de la République a expliqué qu'il avait ensuite été libéré et placé sous contrôle judiciaire avec "interdiction d'exercer une profession en lien avec des mineurs". L'homme avait été suspendu par son rectorat le 29 janvier, à titre conservatoire.

C'est en novembre dernier, suite à plusieurs témoignages troublants, que l'infirmière de l'établissement d'enseignement catholique a décidé de prévenir sa direction.

Lire aussi: viols sur mineures - une actrice porno et son mari condamnés en appel

Le proviseur a immédiatement alerté les autorités compétentes et a tenu informé les parents d'élèves de l'évolution de la situation. "Ayant été alerté le 30 novembre 2017 sur des faits graves qui se seraient passés hors les murs de Saint-Vincent, j’ai, en effet adressé le lendemain un signalement pour situation préoccupante au procureur de la République et au rectorat d’Amiens. Ces faits relèvent désormais de la justice qui a prononcé une mise en examen du professeur le 16 février 2018", a-t-il ainsi expliqué dans un courrier.

Une cellule psychologique sera mise en place mardi 20 pour écouter les élèves ou membres du corps enseignant qui en ressentiraient le besoin.

A ce jour, selon Le Parisien, trois adolescentes auraient été victimes de viol ou d'agression sexuelle par ce professeur, qui était très impliqué dans la vie du lycée et faisait notamment partie d'un groupe de musique.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un enseignant en physique-chimie dans un lycée privé de Senlis (Oise) a été mis en examen pour viols sur mineurs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-