Oise: une jeune femme de 34 ans abattue par son propriétaire

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Oise: une jeune femme de 34 ans abattue par son propriétaire

Publié le 24/08/2018 à 17:16 - Mise à jour à 17:26
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune femme de 34 ans a été abattue par son propriétaire à Amblainville (Oise) mardi après plusieurs semaines de conflits incessants. Il a été mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation.

Un homme de 68 ans a été mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation jeudi 23 puis placé en détention à Beauvais (Oise) suite au meurtre de sa locataire, une jeune femme de 34 ans, tuée d'un coup de fusil mardi 21 à Amblainville.

Le sexagénaire, propriétaire d'une ferme divisée en plusieurs logements, était en conflit avec la victime depuis plusieurs semaines. Dès le début, les relations entre la locataire trentenaire et le suspect ont été tendues.

Elle n'avait emménagé que début juillet, et avait pourtant prévu de s'en aller à cause de plusieurs différends.

"Elle n'avait qu'une hâte: quitter cet endroit. Elle devait signer un bail pour un nouvel appartement et emménager le 1er septembre", a confié sa mère sur RMC.

Lire aussi: Nancy - sa locataire ne payait plus son loyer, il la bat à mort puis la défenestre

La jeune femme, qui s'appelait Caroline Peinado y Ortega, était en relation avec la gendarmerie régulièrement car elle avait peur de son propriétaire, qui avait déjà eu des problèmes avec d'autres locataires.

Les gendarmes étaient même venus vérifier si elle allait bien la veille du drame, et avaient tenté d'apaiser les tensions car le propriétaire venait de couper l'eau et l'électricité.

Mais mardi, alors qu'elle devait aller porter plainte, elle n'a pas pu quitter sa résidence car son badge pour ouvrir le portail avait été désactivé. Prise au piège, elle a été abattue d'une balle dans le thorax. Le sexagénaire a eu le temps de cacher son corps avant que les forces de l'ordre n'arrivent.

Lors de l'audience, il a tenté de faire croire que le coup de fusil était parti accidentellement puis a fini par reconnaître les faits.

Et aussi:

Var: elle vit sous les ponts car ses locataires ne payent pas le loyer

Paris: arrêté pour avoir espionné ses locataires Airbnb sous la douche

Essonne: un fiché S recherché après la mort de son colocataire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un sexagénaire a été mis en examen jeudi pour le meurtre de sa locataire, qu'il a abattue d'un coup de fusil suite à plusieurs différends.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-