Opération antiterroriste entre la France et la Suisse: les suspects préparaient-ils le 33e attentat déjoué depuis novembre 2015?

Opération antiterroriste entre la France et la Suisse: les suspects préparaient-ils le 33e attentat déjoué depuis novembre 2015?

Publié le 07/11/2017 à 15:49 - Mise à jour à 16:06
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est un vaste coup de filet qui s'est déroulé ce mardi matin entre la France et la Suisse et qui a permis d'appréhender dix personnes échangeant sur la préparation d'un possible attentat. Les suspects échangeaient sur une messagerie cryptée déjà utilisée dans la préparation de précédentes attaques.

Les propos échangés étaient jugés au mieux "inquiétants", au pire constitutif d'une volonté "matérialisée" de préparer une attaque mortelle. Les dix personnes arrêtées de mardi 7 au matin lors d'un vaste coup de filet entre le Val-de-Marne, les Alpes-Maritimes (à Menton et Aix-en-Provence) et la Suisse appartenaient à un groupe de discussion sur Telegram, une messagerie cryptée et préparaient visiblement une action terroriste.

Si le projet d'action violente est avéré –l'enquête ouverte en mai dernier par le parquet doit encore le préciser– il s'agirait alors du 33e attentat déjoué depuis la mise en place de l'état d'urgence le 14 novembre 2015, un dispositif qui a été stoppé le 1er novembre pour laisser la place à la nouvelle loi antiterroriste.

Sur les dix personnes appréhendées –et âgées de 18 à 65 ans– l'une d'entre elle a particulièrement retenu l'attention des enquêteurs. De nationalité suisse (mais arrêté en France), l'individu était connu des enquêteurs pour avoir été en lien sur les réseaux sociaux avec un jeune Français âgé de 13 ans qui projetait de perpétrer une attaque au couteau la nuit précédent la Fête de la musique. L'adolescent a été mis en examen par un juge antiterroriste et placé en détention provisoire. Il est le plus jeune détenu de France pour une affaire en lien avec le terrorisme.

Deux personnes arrêtées dans les Alpes-Maritimes, deux frères, étaient également connus des renseignements pour leur radicalisation. Autant de profil qui rendent plausibles la préparation d'une attaque de grande ampleur qui aurait donc été déjouée ce matin.

Placé en garde à vue, les neuf personnes arrêtées en France pourraient rester en garde à vue pendant 96 heures. La Suisse de son côté a annoncé que la personne appréhendée –une femme de nationalité colombienne âgée de 23 ans– sera placée en détention préventive.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs des dix suspects étaient connus des services de renseignements.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-