Orléans: pour un motif futile, une professeure se fait frapper par une élève

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Orléans: pour un motif futile, une professeure se fait frapper par une élève

Publié le 14/11/2018 à 12:57 - Mise à jour à 13:05
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une professeure de français du lycée Jean Zay d'Orléans s'est fait frapper par une élève lundi à la fin d'un cours. La jeune fille scolarisée en seconde n'a pas supporté que l'enseignante refuse qu'une amie se place à côté d'elle dans la classe.

Elle avait déjà eu des problèmes de discipline cette année. Une jeune élève de seconde du lycée Jean-Zay d'Orléans s'en est pris physiquement à sa professeure de français lundi 12 à la fin d'un cours, et le motif de cette violente altercation est plutôt futile.

Tout à débuté au début de l'heure de cours, la jeune élève est venue trouver son enseignante pour lui demander si l'une de ses copines pouvait s'installer à côté d'elle.

Selon France Bleu Orléans, la professeure n'a pas accédé à la requête de son élève, certainement pour éviter d'avoir à gérer des bavardages.

A voir aussi: Bezons - le lycéen frappe et étrangle sa professeure

Tout aurait pu en rester là. Mais à la fin du cours, l'élève était visiblement très remontée contre l'enseignante. Après que toute la classe soit sortie, l'adolescente s'est ruée sur la professeure et lui a porté plusieurs coups au visage.

L'enseignante a ensuite trébuché et heurté son bureau. Ce sont finalement deux élèves qui sont venus à son secours alors qu'ils passaient dans le couloir. La police a ensuite été prévenue par la direction de l'établissement et l'adolescente a été conduite au commissariat.

Elle n'a cependant pas été entendue longuement puisqu'elle a été hospitalisée dans la soirée pour suivre des soins psychiatriques.

"C'est une élève difficile, qui a redoublé sa seconde. (…) Elle avait déjà été sanctionnée cette année pour des problèmes de discipline. Mais là, on a franchi un autre palier, il fallait marquer le coup", a expliqué, Evelyne Richard la proviseure de l'établissement.

L'enseignante, "choquée" par les événements, a porté plainte contre son élève.

A lire aussi:

#PasDeVague: victime d'insultes racistes de ses élèves, la professeure est déboutée

Professeure braquée à Créteil: deux autres adolescents présentés à un juge

Seine-Maritime: quatre adolescents arrêtés pour avoir braqué deux professeurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'élève qui a frappé son enseignante a été placée en garde à vue puis hospitalisée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-