Orly: il veut empêcher des jeunes d'ouvrir une bouche d'incendie, il reçoit un coup de clé à molette

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Orly: il veut empêcher des jeunes d'ouvrir une bouche d'incendie, il reçoit un coup de clé à molette

Publié le 24/06/2017 à 17:08 - Mise à jour à 17:18
© Laurent EMMANUEL / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 37 ans a été gravement blessé par un groupe de jeunes jeudi à Orly, après s'être opposé à ce qu'ils ouvrent une bouche d'incendie durant la canicule, pratique illégale et dangereuse. L'un des agresseurs, qui l'aurait frappé avec une clé à molette, a été interpellé.

Pour un geste citoyen, il a été gravement blessé. En pleine vague de chaleur, un homme a voulu empêcher, jeudi 22 à Orly (Val-de-Marne), un groupe de jeunes d'ouvrir une bouche d'incendie, pratique qui peut paraître ludique mais entraîne de sérieuses conséquences.

Bien mal en a pris à Mamadou, 37 ans, qui a été frappé à plusieurs reprises par au moins trois de ces individus, notamment par un coup de clé à molette, selon Le Parisien qui dévoile l'affaire. Les faits sont assez éloquents puisqu'une vidéo a été tournée par un témoin. Elle ne permet pas de voir le début de l'altercation.

Elle montre cependant l'homme recevoir plusieurs coups au visage tandis qu'on entend le bruit de l'eau qui jaillit non loin de là. Et pour faire bonne mesure, un autre adolescent lui a volé son téléphone portable. On ne voit en revanche personne intervenir.

Le trentenaire a été gravement blessé et présente plusieurs troubles faciaux qui l'empêchaient encore de parler au lendemain des faits. Il a également eu l'épaule luxée.

Maigre consolation pour lui, l'auteur présumé du coup de clé à molette a été rapidement interpellé par les policiers dépêchés sur place. Agé de 20 ans, il est connu des services de police et est toujours sous le coup d'une interdiction de sortir du pays et de porter une arme. L'enquête pour violences volontaires aggravées et vol en réunion se poursuit pour identifier les autres agresseurs.

Les ouvertures de bouches d'incendie se comptent par centaines chaque jour de fortes chaleurs en Ile-de-France, malgré la prévention contre ce genre de comportement. Ces agissements font risquer un "manque d'eau" ou un débit insuffisant "si les pompiers doivent éteindre un incendie", des inondations d'"équipements électriques et des caténaires" de voies ferrées, des risques d'électrocution et d'accidents sur la voie publique, énumèrent les pompiers de Paris.

Il s'agit également d'un délit passible de 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende, prévient la police nationale.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ouverture des bouches d'incendie est interdite et punissable d'amendes et de peine de prison (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-